Brève capillaire : évolution & déception

.

... Dans cet article plus personnel, je voulais partager avec vous mes déceptions et l’évolution de mes cheveux au cours de ces quatre mois de silence. En effet, le suspend des soins a été lié au suspend du blog, et même si j’ai poursuivi la même routine capillaire, il faut croire que certains gestes se sont révélés néfastes.

.... L’important n’est donc pas véritablement la forme mais le fond des soins que l’on accorde à ses cheveux lorsqu’on souhaite les voir pousser rapidement mais qu’ils souffrent de certains problèmes. Ainsi, les miens ont toujours ce défaut d’être régulièrement fourchus (même après une égalisation récente des pointes) ce qui provoque des longueurs différentes, transparentes et grignotées, comme si je possédais un mauvais dégradé. Ayant ainsi atteint à quelques centimètres près mon objectif (des cheveux au bas du dos), il a fallut couper ce bénéfice pour retrouver une masse plus esthétique et des longueurs à peu près au même niveau. Pourtant, je n’en ai pas perdu plus que d’habitude (c'est-à-dire relativement peu).


Quels ont été les mauvais gestes durant ces mois, 
pour qu’un retournement soit si rapide ?

NB : Je pense consacrer la majeure partie de ce blog à mon Journal Capillaire retraçant la pousse de mes cheveux, assortie de quelques conseils généraux et publier dorénavant tous les  autres articles  (recettes, conseils, astuces, ingrédients...) sur le site Beauté Ecolo



en février 2012 : les pointes commençaient à fourcher, mais rien d'alarmant. 
Depuis, j'ai fais deux hennés, d'où la couleur actuelle bien plus foncée.
....  
 Pourquoi en l'espace de trois mois, les cheveux se sont-ils autant abimés ?

.... Le manque de temps ainsi que certaines coiffures plus pratiques mais nécessitant des barrettes ou des cheveux tirés.

.... Le climat avec ses vents véhéments et ses pluies n’a pas toujours été d’un grand secours dans la mesure où je ne prenais pas le temps de démêler correctement mes cheveux. Négliger ce geste expose à beaucoup de casse. Voici quelques articles pour ne pas perdre les bonnes habitudes : Quel peigne et quelle brosse utiliser ? et Que faire si vos cheveux s'emmêlent trop facilement ?

.... J’ai également utilisé un shampoing biologique vendu en commerce. Bien qu’il contienne des ingrédients actifs intéressants, leur proportion est insuffisante pour apporter de véritables soins. Et j’ai vu la différence : des cheveux très secs et beaucoup plus fourchus qu’avec mes shampoings faits maison.

... . Il en va de même avec les masques capillaires vendus en grande surface ou en magasin bios. Ils sont excellents pour entretenir une chevelure solide et en pleine santé mais ils ne conviennent pas parfaitement à des cheveux fragiles souffrant véritablement de sécheresse. Privilégiez toujours un masque naturel fait maison ! La différence est incontestable.

.... En outre, l’un des points les plus importants, sans doute, reste l’alimentation. Sans le vouloir et malgré mes efforts pour manger équilibré midi et soirs, j’ai perdu plusieurs kilos en l’espace de trois mois et mon poids ne me prédispose sans doute pas à une belle chevelure. J’ai toujours remarqué que mes cheveux étaient justement magnifiques lorsque je pesais un poids « santé » raisonnable ou que je le dépassais légèrement. Vu ma consommation de fruits et de céréales, il ne s’agit sans doute pas d’un problème de vitamines. Je crois que la beauté des cheveux implique généralement l’absorption d’une certaine quantité de matière grasse dans l’organisme. 

.... Enfin, un henné neutre préparé avec une grande quantité de vinaigre de cidre, et sans produit laitier pour adoucir le tout, a été fatal en desséchant considérablement les longueurs. Je vous déconseille fortement cette recette, censée exacerber les reflets rouges. Préférez le jus de citron ! 

* * *


Comme vous pouvez le voir sur la photo, chaque mèche s'affine de plus en plus
jusqu'à la pointe. Les cheveux sont cassés et fourchus...

.... Je n’ai pas regardé aux centimètres coupés (minimum 5cm, maximum 10cm) parce que comme je le rappelle dans cet article, couper régulièrement ses cheveux comporte de nombreux avantages : il vaut mieux avoir de beaux cheveux volumineux dotés d’une masse véritable que de longs cheveux abîmés aux longueurs grignotées par les fourches. Les premiers paraissent finalement plus longs puisqu’ils sont plus remarquables que les seconds.

.... Cette expérience m’a un peu découragée car il est difficile de concilier des soins aussi prenants avec une vie quotidienne active. Je recherche donc une nouvelle routine, plus facile à appliquer, plus stricte peut-être, mais plus adaptée à un emploi du temps bien rempli et à de fréquentes sorties car il est indéniablement possible de vivre avec de longs cheveux, même si la qualité de ceux-ci exige des soins rigoureux.

.... Je ne vois pas comment rattraper cela sans couper de plus en plus au fil des mois... Si jamais vous avez des conseils, je suis preneuse. :-) 


Merci à vous de me suivre encore...


Libellés :