Viande de chien : entre sauvetages intermittents et tortures extrêmes.



...... La Philippine, la Corée du Sud, la Chine... consomment encore du chien et du chat. Plus de 100 000 animaux sont massacrés chaque année. Au nom d’une tradition ancestrale, leur viande serait réputée comme aphrodisiaque. Pourtant, les classes moyennes commencent à considérer ces êtres vivants comme des animaux de compagnie, et leur consommation tend diminuer. Si les associations se multiplient, le combat est loin d'être terminé. Chiens et chats sont encore cuisinés dans de nombreux restaurants. Déontologiquement aussi choquante que cette pratique paraisse, il me semble plus essentiel encore de souligner les conditions de torture de ces animaux.

La route vers l'enfer... 

...... Il existe des abattoirs spécifiques, aux pratiques diaboliques. Vivants, les chiens sont soumis à toutes les barbaries les plus inimaginables qu’un cerveau humain sadique puisse concevoir. Le but : augmenter au maximum l’adrénaline dans le corps de l’animal. Cela bonifierait la viande, et révèlerait ses propriétés aphrodisiaques. Rien n’est donc épargné.



...... Volés dans la rue, kidnappés à leur propriétaires, source de rachat et de trafic, les chiens sont  transportés dans des camions, durant des milliers de kilomètres, sans eau ni nourriture. Entassés durant des jours dans ces conditions, beaucoup d’entre eux arrivent déjà morts, malades ou agonisants. La torture ne fait que commencer. Suspendus vivants par la gorge à des crochets de boucher, les chiens sont fouettés à mort, à sang, à la chaîne. Encore conscients, ils sont plongés tantôt dans l’eau bouillante, puis tantôt dans l’eau froide, avant d’être dépecés à vif.  Ce ne sont parfois aussi des électrodes, des électrocutions lentes et perverses, des pendaisons barbares, des pratiques innommables d’aberration et de cruauté, qui marquent leurs interminables souffrances… 
 

...... Je vous épargne les autres photographies, extrêmement choquantes de violence et d’horreur. Vous pouvez en voir des éloquentes dans l’article de Libertés Internets

Des vies sauvées grâce aux militants

...... A plusieurs reprises, des camions ont été interceptés et des centaines d’animaux ont été sauvés grâce aux actions des militants et des associations, qui négocient leur rachat, afin de les épargner. 

...... Ainsi, le 18 avril 2011, en Chine, un militant aperçoit un camion de transport sur une autoroute et se mobilise pour entamer des négociations. A l’aide de 200 autres défenseurs et d’une association de protection des animaux, les 500 chiens sont rachetés.

...... En Thaïlande, le 16 août 2011, un camion est intercepté par la police et plus de 1000 chiens sont sauvés.

...... Samedi 15 octobre 2011, 1000 chiens sont libérés en Chine, grâce à, l’appel d’un Internaute surnommé « Mosquito » et à la mobilisation des défenseurs sur les réseaux sociaux.

Pourquoi cet article ?


...... Aujourd’hui un article spécial pour « fêter » cette information quasiment passée inaperçue dans la Presse, la libération, samedi, de ces milliers de chiens destinés à une fin atroce.

...... Un article pour montrer que les actions ne restent jamais sans résultats et que les choses bougent lentement, mais sûrement au fil du temps.

...... L’information reste l’élément essentiel de toute mobilisation. Or, dans peu voire aucun article dans la presse quotidienne, mentionnant ces états de faits, mentionne les conditions barbares d’abatages des animaux. 
Faut-il passer la cruauté humaine sous silence, derrière le prétexte d’une tradition ? 
Faut-il se contenter de parler de « consommation » un peu exotique, 
tout en dissimulant des pratiques inhumaines ?

...... Je souhaitais ainsi apporter ma minuscule contribution, par l’information et la dénonciation.

L'information, c'est la liberté.

Merci de m’avoir lue. 

...... De nombreuses pétitions circulent régulièrement sur Internet…
A visiter :
Dog Meat Trade

Libellés :