L'art du shampoing ou comment bien laver ses cheveux ? (1/3)

Photo : gentille sorcière

....Le moment du shampoing n’est pas toujours le plus agréable. La qualité du produit influe sur la facilité du lavage, mais la nature des cheveux ou les masques peuvent compliquer la tâche. Ainsi, on parle souvent de « techniques » et de gestes adéquats, mais ne varient-ils pas selon la longueur de la chevelure ? De plus, faut-il procéder de la même façon lorsqu’on doit éliminer un bain d’huile, ou en cas de production anomale de sébum ?

.....C’est un commentaire de Gina, qui m’a donné l’envie de rédiger cet article, afin de répondre aux questions les plus fréquentes et de donner de petites astuces pour un shampoing réussi.

Gina a dit...
<< Bonjour,
[…]
Voilà, j'ai toujours eu la même coupe de cheveux (carré court) mais depuis trois ans je les laisse pousser. Ils atteignent aujourd'hui a peu près la poitrine et je suis ravie... sauf au moment du shampoing.
Je ne sais plus trop comment faire pour les laver.
En effet si je lave bien les racines, et laisse juste le shampoing s'écouler sur les longueurs sans frotter, comme je l'ai plusieurs fois lu sur le net, les longueurs sont encore "sales" après le shampoing.  (J'ai les cheveux gras, je lave tous les 3 jours).
Si j'essaie de shampooiner les longueurs, je ne réussis qu'à tout emmêler, d'autant plus qu'avec les shampoings bio, on a pas beaucoup de mousse alors c'est pas facile de bien répartir le produit.
Aurais-tu des conseils pratiques pour moi???
Merci d'avance ! >>
28 septembre 2011 08:48




« …avec les shampoings bio, on a pas beaucoup de mousse… »

.....C’est vrai. Un reproche justifié et récurrent concernant les shampoings bios et les shampoings crées maison, reste leur incapacité à mousser beaucoup. Outre les préjugés qui associent l’abondance d’une belle mousse blanche à une hygiène irréprochable, la majorité des produits vendus dans le commerce contiennent un agent émulsifiant, le Sodium Lauryl Sulfate. Toxique et très agressif, il serait responsable chez certaines personnes, après des utilisations fréquentes durant des années, d’allergies ou de graves problèmes de santé, voire des cancers. Cet ingrédient commence à être dénoncé, d’où l’émergence des produits plus naturels. Cependant, il faut encore demeurer vigilant : la charte européenne des cosmétiques biologiques autorise la présence de Sodium Lauryl Sulfate, un autre émulsifiant, plus doux, mais néanmoins dangereux pour la santé. Évitez-le autant que possible…

.....Vous pouvez d’ailleurs remarquer que les savons destinés à l’hygiène intime, réputés pour leur douceur et leur respect de la flore, de la peau, et des muqueuses, ne contiennent pas de SLS ou SLS… 

.....Pour pallier au manque de mousse, qui rend plus difficile la répartition du shampoing sur les cheveux, il existe quelques astuces simples :
-    Ajoutez de la mousse de Babassu au pouvoir émulsifiant.
-    Diluez votre shampoing dans de l’eau, au creux de votre main. En utilisant cette méthode, je n’ai aucun problème avec la base lavante d’Aroma Zone, par exemple. Et j’économise du produit…


La théorie des longueurs…


.....Sur la plus part des sites, on peut lire qu’il faut uniquement shampooiner le cuir chevelu. Les longueurs se nettoieraient lorsque l’eau s’écoule, lors du rinçage. Ce passage mousseux semblerait suffisant car elles ne seraient pas réellement sales. Elles auraient besoin d’être protégées et démêlées (avec l’après-shampoing en dernière étape), tandis que les racines devraient être lavées.

.....Il est vrai que les longueurs des cheveux sont rarement sales, à moins d’un excès de sébum, qui se réparti, au fil des brossages, des racines aux pointes, ce qui est sain, car le cheveu entier est nourri. Cette théorie conseillant de ne laver que le cuir chevelu, permet également d’économiser beaucoup de produit en cas de cheveux longs. Elle se révèle aussi gain de temps et évite d’emmêler les cheveux. Enfin, elle limite leur casse et leur chute, car moins on les manipule (surtout lorsqu’ils sont mouillés), moins on risque de les abîmer.

.....Je recommande ainsi cette méthode pour les cheveux secs ou normaux. Lorsque je n’ai pas appliqué d’huile au préalable, et que je procède ainsi, j’obtiens effectivement une chevelure propre et légère. 

.....Mais attention cependant au shampoing utilisé ! Si le vôtre est très doux, et enrichi en ingrédients actifs, vous ne prenez pas de grands risques à en répartir un peu sur vos longueurs et à les faire mousser, si vous leur offrez déjà des soins hydratant réguliers. Elles ne seront pas asséchées et peuvent même paraître plus douces et brillantes.

.....Néanmoins, je pense qu’il faut s’adapter à chaque cas, et ne pas appliquer à la lettre, des conseils certes reconnus et efficaces, mais formulés pour des cas généraux. Or, chaque nature de cheveux est différente. En outre, si vous voulez vous débarrasser de votre bain d’huile, shampooiner seulement le cuir chevelu et attendre que l’eau savonneuse s’écoule, ne suffira clairement pas à obtenir un résultat net.

Photo : Miss-coiffure
Lorsque les cheveux sont gras/mixtes…

« En effet si je lave bien les racines, et laisse juste le shampoing s'écouler sur les longueurs sans frotter, comme je l'ai plusieurs fois lu sur le net, les longueurs sont encore "sales" après le shampoing. »

.....La méthode des racines ne convient effectivement pas. Il existe quelques astuces différentes pour laver les cheveux gras : au lieu de les agresser à force de savons décapants, des poudres telles que le Shikakai ou le Rhassoul permettent un nettoyage satisfaisant sans risquer une production de sébum intensive. J’en parlerais plus précisément dans la seconde partie de mon article. Cela peut être une piste à exploiter, dans le cas où les shampoings traditionnels n’auraient l’effet attendu.

.....Il est important de trouver un juste milieu, comme au sujet de la peau grasse. Un savon trop doux ne résoudra pas le problème et les pores s’encrasseront. L’AHA (acide de fruit) assez corrosif est pourtant réputé pour nettoyer en profondeur, déboucher les pores et limiter les impuretés. On peut aussi l’utiliser, sous forme de gouttes, dans son shampoing maison (à ne pas combiner avec de l’aloé véra !). C’est un ingrédient assez décapant, qui convient aux cheveux gras, car il leur rend brillance et force.

.....Il existe aussi une huile végétale légère, qui régule la production de sébum : l’huile de noisette, dont je recommande l’ajout (une cuillère à café pour 100 mL). Mais une méthode encore plus efficace consiste seulement à faire un massage crânien à l’aide d’une cuillère à café de noisette, dans laquelle vous diluez 8 gouttes d’huile essentielle de Bay de St Thomas et 10 gouttes de Sauge Sclarée. A laisser poser une heure. Agissant directement à la racine, ces huiles puissantes vont peu à peu réguler la production de sébum. Il vaut mieux traiter le problème à la source, afin de retrouver des cheveux « normaux » de nature, et ensuite faire ses shampoings plus facilement.

.....Concernant l’action même de shampouiner, je conseillerais naturellement de laver aussi les longueurs, en diluant davantage encore le shampoing dans de l’eau. Il moussera plus facilement. Il n’y aura pas besoin de frotter (et de créer des nœuds). Il ne faut pas shampouiner les longueurs de la même manière que les racines (qu’on lave en faisant des gestes rotatif, de massage). Penchez la tête en avant, de manière à ce que les longueurs mouillées pendent en une masse. Contentez-vous seulement de les caresser dans le sens des écailles, avec le produit dilué, de façon à le répartir aussi uniformément que possible. Massez rapidement par petites mèches entre vos doigts. Rincez sans laisser poser.

.....Une autre astuce est de laver normalement les racines et de passer le pommeau de la douche, juste une seconde. La mousse commence à couler sur les longueurs. Laissez-la poser un instant, durant lequel vous massez doucement (seulement avec vos doigts pour ne pas déplacer les cheveux, mais permettre au produit de pénétrer). Rincez normalement.

Un article amusant et instructif sur l'histoire du shampooing

A suivre... 

Quelles sont les méthodes de lavage les plus efficaces :
Lorsque l’on a fait un bain d’huile ou un masque ?
Pour les cheveux colorés ?
Et dans le cas du henné ?
Pour les cheveux frisés…

Les substitut du shampoing : ces poudres lavantes…

Libellés :