Recette maison : un shampoing anti-chute des cheveux.


Si vos cheveux manquent de vigueur, tombent excessivement, semblent fatiguées, voici une recette efficace de shampoing, combinant les meilleurs ingrédients naturels, afin de remédier au problème *. Facile et rapide à réaliser, il vous apportera, je l'espère, un effet visiblement bénéfique au fil du temps, et ce dès sa première utilisation. J'ai particulièrement insisté sur les propriétés des huiles végétales et essentielles, véritables élixirs de santé et de beauté.


Mesures approximatives :

1 cuillère à café d’huile: 5 mL
1 culière à café de poudre : 4 grammes
35 gouttes : 1 mL



Composition détaillée du shampoing :

Ajoutés à une base lavante neutre, ces différents éléments interagissent afin de vous donner une préparation efficace, aux effets décuplés.

Les huiles végétales :




Huile végétale de camélia : sans graisser, elle fortifie les cheveux, et leur apporte de la brillance, de la vigueur. Les femmes japonaises l’utilisent fréquemment à cet effet.

Huile végétale de ricin : Très riche en acide gras, elle est connue depuis la nuit des temps afin de favoriser la pousse des cils et des cheveux, et elle répare profondément ceux qui sont dévitalisés et cassés.

Huile végétale d’avocat : Très douce, elle favorise la (re)pousse des cheveux et les nourrit en profondeur. Elle est également idéale en massage du cuir chevelu.

Huile d’olive : Elle procure force et brillance.

Les huiles essentielles :



Huile essentielle de Bay de Saint-Thomas : elle limite les pellicules, prévient ou ralentit la chute des cheveux et favorise leur pousse. Elle convient particulièrement aux cheveux secs et rêches. En raison de sa puissance, il faut l’utiliser diluée dans un shampoing, ou ne pas la garder plus de dix minutes, en application seule sur la tête.

Huile essentielle de sauge sclarée : elle limite également les pellicules, diminue la chute et favorise la pousse des cheveux. Elle lutte également contre les cheveux gras, ternes, fatigués.

Huile essentielle de pamplemousse : Particulièrement recommandée pour arrêter la chute des cheveux, elle est réputée comme très efficace. N’hésitez pas, en plus de votre shampooing, à l’utiliser en massage sur le cuir chevelu. Elle ne présente aucun risque.

 
Les autres ingrédients :



L’hydrolat de sauge officinale : Elle renforce les cheveux, et en ajoutant une phase aqueuse au shampoing, il moussera beaucoup mieux. Cela permet aussi d’incorporer plus tard la vitamine B5 ou Panthénol.

Phytokératine : protéine de blé, elle est indispensable à la régénération de la kératine. Elle épaissit, assouplit et renforce la fibre capillaire.

Aloé Véra : Connu pour ses « miracles », cette plante a le don de nourrir, d’hydrater, de régénérer, fortifier et réparer la peau ainsi que les cheveux, qu’elle ne graisse pas du tout.

Provitamine B5 (Panthénol) : Elle participe à la croissance des cheveux, les fortifie en leur apportant les nutriments nécessaire et les rend plus fort, plus brillants, sans les alourdir.

Vitamine E : Conservateur naturel pour les huiles

Extrait de pépins de pamplemousse et Naticide : Conservateurs naturels pour la préparation.



Mélange des ingrédients et dosages :


Pour un shampoing de 100 mL, dont environ 90 mL de base lavante neutre. (Utilisez un flacon car la préparation sera liquide.) 

1)    Commencez tout d’abord par incorporer les huiles végétales.
Si vos cheveux ont tendance à être gras, suivez le dosage suivant : une cuillère à café d’huile végétale de camélia, ainsi que d’avocat ; puis une demi-cuillère à café (2,5 mL) d’huile de ricin et quelques gouttes seulement d’huile d’olive.
Si vos cheveux sont secs ou normaux : une cuillère à café d’huile de camélia, d’avocat, bien remplies (5 mL) ; puis ajoutez une petit cuillère à café d’huile de ricin (4 mL maximum) et une demi-cuillère à café d’huile d’olive.

2 )   Vous pouvez à présent diluer les huiles essentielles.
L’huile essentielle de Bay de Saint-Thomas : maximum 0, 5% de la quantité totale du shampoing, soit, pour un shampoing de 100 mL, maximum 0,5 mL : on réduit à 12 gouttes.
L’huile essentielle de sauge sclarée : 10 gouttes aussi
L’huile essentielle de pamplemousse : pas de contre-indications connues : 15 gouttes

3)    Transition pour un bon mélange.
Ajoutez un tiers de la base lavante, et mélangez vigoureusement.

4)    Les autres ingrédients.
Versez une petite cuillère à café d’aloé véra (ou une grosse goute), soit environ 3mL.
Versez deux cuillères à café d’hydrolat de sauge officinale.
Ajoutez la vitamine B5 Panthénol : 5 % de la préparation, soit 5 mL (une cuillère à café).
La Vitamine E : environ 5 gouttes
Et le conservateur naturel (au choix soit Pépins de pamplemousses, ou Naticide) : environ 4 gouttes. 

5)    Seconde transition pour un bon mélange. 
Versez  le second tiers de la base lavante et secouez encore. 

6)   Dernière étape.
Terminez enfin par une bonne cuillère à café de phytokératine (5 grammes), car elle a tendance à rester collée au fond, si l'on ne l'ajoute pas en dernier. Le dosage étant maximum à 10 % de la quantité de préparation, vous pouvez allez jusqu’à 10 grammes, mais cela n’est pas utile car un abus de protéine de blé donne un aspect cartonneux à la chevelure. 

7 ) Remuez avant de verser le dernier tiers de base lavante. C'est prêt.


Ce shampooing est conçu de manière « facile », sans séparation de phases aqueuses et huileuses. Il se peut donc, au fil des jours à venir, que son aspect ne semble plus totalement homogène. Cela n’altère en rien son efficacité. Il suffit de le secouer avant chaque utilisation.
Vous pouvez le conserver environ un mois, à un mois et demi, dans un endroit frais et sec, ou au réfrigérateur. 


* Les ingrédients, à l'unité, sont peu onéreux. S'il s'agit de votre première commande, afin de vous procurer les matières premières, il faudra un investissement, qui se rentabilise à long terme, car si vous refaites par la suite cette recette, vous aurez assez de stock (hormis pour la base lavante) pour un an et demi en moyenne, selon votre utilisation. 

Bon dimanche !

Libellés :