Les miracles de l’huile essentielle de tea tree !


Le « tea tree » ou « arbre à thé » pousse en Australie. Il n’a aucun lien avec le thé que l’on boit, extrait, quant à lui, des feuilles du théier.

Ses bienfaits sont connus des aborigènes depuis des millénaires, afin de conserver leurs aliments.

Son huile essentielle est obtenue par distillation des feuilles à la vapeur d’eau.

Sa fragrance est très intense, épicée, mais fraiche. Si elle peut sembler désagréable au début, on s’y habitue cependant. Très présente durant les premières minutes, elle finit par s’estomper et devenir supportable.

Des propriétés diverses et multiples : 
 

Cette huile essentielle possède de nombreuses propriétés :
-    Cicatrisantes
-    Antibactériennes, anti infectieuses, antiseptiques
-    Antifongique (elle traite les mycoses)
-    Expectorantes (elle facilite le rejet des mucosités des voies respiratoires)
-    Anti-inflammatoires
-    Analgésiques (elle diminue les douleurs)
-    Antiprurigineuses (elle aide à lutter contre les démangeaisons)

Ainsi, vous pouvez l’utiliser afin de soigner de nombreux maux (abcès, problèmes respiratoires, problèmes circulatoires, mycoses, champignons, problèmes urinaires, asthme….). Elle stimule le système-immunitaire.

Facile d’utilisation, elle ne présente aucun danger en usage externe. Naturellement, soyez vigilants, si vous l'absorbez.

Elle est notamment connue pour ses vertus anti-acnéiques.
Il vous est sûrement déjà arrivé de vous réveiller un matin crucial (rendez-vous, entretient, soirée prévue) avec un énorme bouton rouge en plein milieu du visage. Entre les crèmes spéciales, les désinfectants divers, les multiples tentatives d’éradication, la situation ne s’améliore pas forcément en un temps record… Quelques gouttes de cette huile essentielle peut faire des miracles, des changements visibles d’heures en heures. C’est l’heureuse surprise que j’ai eue, les jours précédant. Un maudit bouton, douloureux, avec une auréole rouge, due à l’inflammation. Après avoir essayé en vain des lotions antibiotiques, j’ai appliqué, et réappliqué régulièrement cette HE… Au début, petite sensation de chaleur. Au bout de deux heures, il avait diminué de moitié, et ne me faisait quasiment plus mal. Je n’y aurais pas cru, si je n’avais jamais essayé.
Limitez vous seulement à la zone à traiter, et vous ne ressentirez ni brûlure, ni douleur. C’est une huile essentielle très bien tolérée par la peau.
Si vous souhaitez fabriquer un soin lavant anti-acnéique, à laisser poser quelques minutes, de temps en temps, rajoutez quelques gouttes de cette HE, ainsi que de l’HE de sauge sclarée, dans une base lavante neutre, douce.

Elle aide aussi à se débarrasser des tiques, pour les animaux. Il suffit d’en rajouter deux ou trois gouttes à leur shampoing habituel.


Et pour les cheveux ?

Elle assainit le cuir chevelu et régule la production de sébum. Dans une noisette de shampoing, ajoutez-en trois ou quatre gouttes avant de vous laver.

Elle permet également de lutter les pellicules, les desquamations, les dermatites séborrhées.
On peut en ajouter quelques gouttes à son shampoing (entre 20 et 60 pour 100 mL) ou l’utiliser en application locale, lors d’un massage, mélangée à une huile végétale (huile de jojoba, huile de coco, par exemple).

Elle limite la chute des cheveux.
Cet article très bien constitué explique son fonctionnement et propose quelques recettes contre la calvitie et l’alopécie.



Elle permet, en outre, de prévenir les poux, si l’on en rajoute dans son soin lavant, et que l’on laisse poser le tout pendant dix minutes.
Elle prévient l’apparition des lentes : il faut l’appliquer sur le cuir chevelu, en frictionnant (on peut la mélanger avec une huile végétale, et de l’HE ou de l’hydrolat de lavande). Laissez poser une heure avant de rincer.

.

Libellés : , ,