Un exemple de routine pour cheveux secs

Suite à mon article précédant proposant quelques astuces afin de trouver votre routine capillaire, ainsi que cet article recensant la plus part des ingrédients bénéfiques pour les cheveux trop secs, je vous propose aujourd’hui un exemple de routine mensuelle adaptée aux cheveux secs/abîmés/colorés, afin de vous donner des idées de soins, tant pour la leur nature que leur fréquence. Cette expérience est personnelle, elle a fait ses preuves au cours de ces dernières années, mais chaque cas reste différent. Il est, en effet, nécessaire d’adapter la routine à vos habitudes, votre budget, vos préférences. 


Petit récapitulatif sur les cheveux secs :

D’apparence terne,  manquant de douceur, ils sont très cassants car la fibre capillaire s’endommage au moindre contact : ils ne sont pas assez nourris.
Souvent sujets à l’électricité statique, ils gonflent et frisottent excessivement dans une atmosphère humide car leur hydratation est insuffisante.
Ils poussent difficilement, parce que les longueurs se criblent de fourchent et prennent un aspect « paille » : ils ne semblent jamais lisses.
☆ En général, on les lave tous les 5 à 10 jours.

Comment remédier progressivement et efficacement au problème ?

Si vous possédez une liste concrète d’ingrédients, il n’est pas toujours facile de les incorporer à la vie quotidienne ou de trouver les recettes adaptées. J’ai constaté, au fil des tests, des recherches, que les produits vendus dans les commerces, même naturels et/ou biologiques, n’étaient pas assez nourrissants pour des cheveux véritablement secs et abîmés.  

L’idéal, pour les réparer, est de préparer soi-même son  shampoing. Si l’investissement de départ est légèrement coûteux, car il faut se procurer quelques ingrédients de bases, il est rapidement amortit au fil des mois, voire des années : les mêmes ingrédients vous serviront ensuite pour vos masques et les préparations de shampoing suivantes. 



Vos meilleurs alliés sont les huiles végétales, la phytokératine et l'aloé véra.

Les huiles nourrissent, hydratent, assouplissent et lissent les cheveux. Elles gainent les écailles. Vous obtiendrez rapidement des résultats visibles. Elles agiront profondément en quelques semaines. Vous pouvez vous permettre toutes les huiles existantes, mais veillez à choisir les plus grasses et les plus riches : oléïne de karité, noix du Brésil, argan, avocat, olive…
Elles s’utilisent en masques (combinées à d’autres ingrédients pour des soins plus efficaces), en bains (à laisser poser seules ou mélangées entre elles), dans vos préparations (après-shampoings, shampoings, en petite quantités).

Choisissez en deux ou trois qui formeront la base de vos soins.
Quelques idées : Si vos cheveux sont crépus, très fourchus, décolorés, très secs, très cassés, optez impérativement pour l’oléine de karité (plus facile à utiliser que le beurre).
Pour vos pointes, en soin d’entretien, choisissez une plus légère, mais nourrissante, comme l’huile d’argan, qui adoucit considérablement les cheveux secs et prévient les fourches, ou encore l’huile de noix du Brésil, bien absorbée par les cheveux et assez riche cependant.
L’huile d’avocat est aussi intéressante en ce qu’elle apporte de la brillance et, appliquée sur le cuir chevelu, favorise la pousse.
Ayant testé des dizaines d’huiles végétales, ce sont les quatre que je vous recommande particulièrement, et que je rachète régulièrement. Elles ont contribué à la « renaissance » de ma chevelure.

La phytokératine, dérivé de la protéine de blé, nourrit et renforcer indéniablement vos cheveux. Ajoutez en  une culière à café, à toutes vos préparations, et vous verrez rapidement des résultats : moins cassantes, la fibre capillaire est lissée.

L’aloé véra est également un excellent atout. Sans graisser outre-mesure, cette plante est connue pour ses principes régénérant et réparateurs. Vous pouvez la trouver en gel.

Les autres ingrédients (poudre de banane, miel, inuline, silicone végétal…) sont des « bonus » qui embellissent, nourrissent et hydratent d’avantage vos cheveux, mais leur action n’a pas autant d’efficacité et d’importance que les soins de base.

Que faire de ces ingrédients ?

Leur utilisation va vous permettre d’observer rapidement (au plus tard, le premier mois) des résultats visibles et satisfaisants. Pour cela, autant que possible, j’insiste sur ce fait : préparez vos propres masques/shampoings. Ces étapes sont les deux plus importantes, comme nous allons voir par la suite, car vous pourrez les personnaliser, les adapter exactement à vos besoins. 

Toutefois, si vous souhaitez seulement incorporer des ingrédients, procurez vous un shampoing pour cheveux secs, dévitalisés, fatigués, et incorporez y une petite quantité des trois ingrédients de base (sur le même principe qu’une fabrication personnelle).

Voici des idées de recettes :

Avec les produits de base, les combinaisons sont pratiquement infinies. C'est à vous d'inventer, de tester, d'évaluer, ce qui convient le mieux à vos cheveux. Vous apprendrez d'ailleurs beaucoup plus au sujet des ingrédients et des méthodes par la pratique que la théorie.

La mise en place de la routine :

Votre routine devra être adaptée selon l’évolution de vos cheveux. Peut-être devrez-vous rajouter ou ôter certains ingrédients. Observez bien les changements et garder en tête vos attentes.

Tant que vos cheveux sont très abimés/fourchus secs au toucher :

       Masque nourrissant (bain d’huile + autres ingrédients) avant chaque shampoing.
         Mettre une huile plus légère sur les pointes le soir au coucher, trous les trois jours environ (surveiller si les cheveux l’absorbent bien).
         Un shampoing seulement lorsque cela est nécessaire
          Un après-shampoing nourrissant à laisser poser entre 15 et 30 minutes.
          Vos cheveux ont été décolorés/coloré chimiquement ? Attendez minimum quatre mois avant votre premier henné. Sinon attendez un mois, que vos cheveux soient moins secs, avant de faire un henné et rajoutez y un corps gras (yaourt, crème fraîche…). Ne faites pas plus de un henné par mois.

Après amélioration, vous pouvez ralentir la cadence concernant les bains d'huile, tant sur les pointes qu'avant votre shampoing. Alternez selon l'état de vos cheveux et persévérez tant qu'ils ne saturent pas. Des cheveux saturés ont un aspect terne, graisseux, sans volume. Ne vous inquiétez pas si cela vous arrive : il est nécessaire d'éprouver leurs limites afin de mieux les connaître. Jusqu'au prochain shampoing, ne leur appliquez plus de matière grasse, et ils retrouveront une apparence normale. 



Petite astuce pour le quotidien :  

Imprégnez vos doigts d’huile végétale et passez les entre les picots de votre brosse ou de votre peigne. A chaque fois que vous l’utiliserez, un film très fin se déposera sur votre chevelure, la rendra brillante, la nourrira et agira telle un soin permanent. Attention : n’utilisez pas d’appareil chauffant entre temps !

Évitez au maximum les appareils chauffants : ils dessèchent beaucoup. Vos cheveux prendront un joli aspect (plus lisse, plus coiffé), au fur et à mesure des soins, et vous pourrez aisément vous passer de la mise en forme d’autrefois. 

Des résultats visibles apparaissent au maximum au bout d'un mois, et vous verrez que vos cheveux seront quasiment entièrement réparés au bout d'un an et demi. Les résultats méritent bien la patience et les efforts ... 

Autrefois secs, mes cheveux sont aujourd'hui "normaux"...


 


Libellés : , ,