15.6.12

Brève capillaire : évolution & déception

.

... Dans cet article plus personnel, je voulais partager avec vous mes déceptions et l’évolution de mes cheveux au cours de ces quatre mois de silence. En effet, le suspend des soins a été lié au suspend du blog, et même si j’ai poursuivi la même routine capillaire, il faut croire que certains gestes se sont révélés néfastes.

.... L’important n’est donc pas véritablement la forme mais le fond des soins que l’on accorde à ses cheveux lorsqu’on souhaite les voir pousser rapidement mais qu’ils souffrent de certains problèmes. Ainsi, les miens ont toujours ce défaut d’être régulièrement fourchus (même après une égalisation récente des pointes) ce qui provoque des longueurs différentes, transparentes et grignotées, comme si je possédais un mauvais dégradé. Ayant ainsi atteint à quelques centimètres près mon objectif (des cheveux au bas du dos), il a fallut couper ce bénéfice pour retrouver une masse plus esthétique et des longueurs à peu près au même niveau. Pourtant, je n’en ai pas perdu plus que d’habitude (c'est-à-dire relativement peu).


Quels ont été les mauvais gestes durant ces mois, 
pour qu’un retournement soit si rapide ?

NB : Je pense consacrer la majeure partie de ce blog à mon Journal Capillaire retraçant la pousse de mes cheveux, assortie de quelques conseils généraux et publier dorénavant tous les  autres articles  (recettes, conseils, astuces, ingrédients...) sur le site Beauté Ecolo



en février 2012 : les pointes commençaient à fourcher, mais rien d'alarmant. 
Depuis, j'ai fais deux hennés, d'où la couleur actuelle bien plus foncée.
....  
 Pourquoi en l'espace de trois mois, les cheveux se sont-ils autant abimés ?

.... Le manque de temps ainsi que certaines coiffures plus pratiques mais nécessitant des barrettes ou des cheveux tirés.

.... Le climat avec ses vents véhéments et ses pluies n’a pas toujours été d’un grand secours dans la mesure où je ne prenais pas le temps de démêler correctement mes cheveux. Négliger ce geste expose à beaucoup de casse. Voici quelques articles pour ne pas perdre les bonnes habitudes : Quel peigne et quelle brosse utiliser ? et Que faire si vos cheveux s'emmêlent trop facilement ?

.... J’ai également utilisé un shampoing biologique vendu en commerce. Bien qu’il contienne des ingrédients actifs intéressants, leur proportion est insuffisante pour apporter de véritables soins. Et j’ai vu la différence : des cheveux très secs et beaucoup plus fourchus qu’avec mes shampoings faits maison.

... . Il en va de même avec les masques capillaires vendus en grande surface ou en magasin bios. Ils sont excellents pour entretenir une chevelure solide et en pleine santé mais ils ne conviennent pas parfaitement à des cheveux fragiles souffrant véritablement de sécheresse. Privilégiez toujours un masque naturel fait maison ! La différence est incontestable.

.... En outre, l’un des points les plus importants, sans doute, reste l’alimentation. Sans le vouloir et malgré mes efforts pour manger équilibré midi et soirs, j’ai perdu plusieurs kilos en l’espace de trois mois et mon poids ne me prédispose sans doute pas à une belle chevelure. J’ai toujours remarqué que mes cheveux étaient justement magnifiques lorsque je pesais un poids « santé » raisonnable ou que je le dépassais légèrement. Vu ma consommation de fruits et de céréales, il ne s’agit sans doute pas d’un problème de vitamines. Je crois que la beauté des cheveux implique généralement l’absorption d’une certaine quantité de matière grasse dans l’organisme. 

.... Enfin, un henné neutre préparé avec une grande quantité de vinaigre de cidre, et sans produit laitier pour adoucir le tout, a été fatal en desséchant considérablement les longueurs. Je vous déconseille fortement cette recette, censée exacerber les reflets rouges. Préférez le jus de citron ! 

* * *


Comme vous pouvez le voir sur la photo, chaque mèche s'affine de plus en plus
jusqu'à la pointe. Les cheveux sont cassés et fourchus...

.... Je n’ai pas regardé aux centimètres coupés (minimum 5cm, maximum 10cm) parce que comme je le rappelle dans cet article, couper régulièrement ses cheveux comporte de nombreux avantages : il vaut mieux avoir de beaux cheveux volumineux dotés d’une masse véritable que de longs cheveux abîmés aux longueurs grignotées par les fourches. Les premiers paraissent finalement plus longs puisqu’ils sont plus remarquables que les seconds.

.... Cette expérience m’a un peu découragée car il est difficile de concilier des soins aussi prenants avec une vie quotidienne active. Je recherche donc une nouvelle routine, plus facile à appliquer, plus stricte peut-être, mais plus adaptée à un emploi du temps bien rempli et à de fréquentes sorties car il est indéniablement possible de vivre avec de longs cheveux, même si la qualité de ceux-ci exige des soins rigoureux.

.... Je ne vois pas comment rattraper cela sans couper de plus en plus au fil des mois... Si jamais vous avez des conseils, je suis preneuse. :-) 


Merci à vous de me suivre encore...


27 commentaires:

  1. Ravie de te voir de retour Ava ! Je suis définitivement passée aux produits naturels il y a environ 4 mois et comme tu le dis souvent, la seule chose que je regrette c'est de ne pas avoir commencé plus tôt !

    Je ne sais pas si tu connais, si non tu pourrais essayer d'appliquer régulièrement du gel d'aloé vera, sur les longueurs mais aussi en massage crânien : il est vite absorbé, ne laisse pas d'effet gras et les cheveux sont doux et brillants, la fibre capillaire est lissée.

    J'ai mis au point un shampoing très nourrissant, pour ma mère, mais je l'ai utilisé récemment car mes cheveux étaient plus secs que d'habitude (sans doute par manque de masques) : pour 100mL, base lavante, 9g de phyto, environ 5 cuillères à café de miel, 3.5mL de céramides végétales, 50 pschitt (je compte en pompage) de gel d'aloé vera, un peu d'HV d'argan, 4mL de B5, 6 gouttes de vitamine E, 25mL de squalane, 8mL d'HV brocoli, 5 gouttes d'HE pamplemousse, 5 d'Ylang et 5 de Lavande vraie (sachant qu'elle ne veut pas particulièrement que ses cheveux poussent plus vite), je laisse reposer quelques minutes avant de rincer. Voilà, ça ne graisse pas énormément les racines, c'est pas dérangeant.

    RépondreSupprimer
  2. Ta longueur est celle que j'espère idéalement depuis des années! (et ta taille fine, par la même occasion, je la veux bien aussi!!!)

    RépondreSupprimer
  3. Je me demandais où tu en étais justement !

    Un peu comme toi, ces derniers mois j'ai perdu beaucoup de longueur (et beaucoup de cheveux en général), et je n'ai pas pu les soigner régulièrement, le résultat est plutôt déprimant, mais effectivement rien ne vaut les produits maisons !

    ce que tu dis sur les matières grasses, je l'ai constaté : quand je ne suis qu''à l'huile d'olive (dans l'alimentation)
    et encore en oubliant d'atteindre la cuillère à soupe quotidienne recommandée, mes cheveux arrêtent de pousser, ma peau boutonne... quand je fais attention à manger équilibré, avec des corps gras bien répartis, ça repousse tranquillement et ma peau est moins sèche. donc je fais attention à avoir un petit peu de beurre cru tous les jours, et à alterner huile de germe de blé, d'olive, de colza et de tournesol.

    C'est difficile de trouver une routine qui ne prenne pas des heures au quotidien et qui améliore les cheveux, je vais suivre ton évolution attentivement ! (ainsi que l'autre blog!)

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Ava =)

    Décidément j'ai du mal à suivre, on dirait que tu possèdes une multitude de blogs lol !!!

    Très contente d'avoir de tes nouvelles en tout cas ^^

    C'est amusant que je suis moi même passée chez le coupe tiff cet après midi, ça faisait 6 mois que je n'y étais pas allée, j'ai donc coupé mes pointes qui étaient exactement comme les tiennes : fourchus, très emmêlées à chaque brossage et transparentes ...

    Par contre j'ai toujours ma DS (dermite sebhorréique) dont je n'arrive pas à me débarrasser, donc mon cuir chevelu gratte toujours et est très rose à chaque shampoing ... mais je soulage les démangeaisons avec du shikakai et de la poudre d'ortie ...

    Bref, voili voilou =) encore une fois, contente d'avoir eu de tes news ^^ !

    RépondreSupprimer
  5. Au fait, c'est béa ^^

    RépondreSupprimer
  6. Tu vois, j'ai pas fait grand chose à part tester les soins reçus dans les little box. Et pourtant, même si mes cheveux n'ont pas beaucoup poussé (sauf ma frange, elle pousse trop vite elle) ils sont plutôt pas mal. Bien qu'attachés quasi tous les jours en queue de cheval ou chignon et en plus j'ai eu des poux. J'ai pas de fourche, j'en suis étonnée. Par contre mon ancien dégradé n'est toujours pas atténué, faudra que j'attende encore pour une chevelure dense partout. Dans le dos j'suis à 15cm de mon objectif. Après je couperais régulièrement les pointes jusqu'à ne plus être dégradée.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir,

    Pourquoi ne pas essayer d'intégrer dans ton alimentation des capsules d'huile de Bourrache bio ?

    Sur Aroma-zone, il y a également quelques huiles que j'utilise pour mes cosmétiques mais aussi dans des crudités ou des salades rapides à faire.

    Pour citer celles que j'ai essayées il y a, entre autres, l'huile de Cameline et l'huile d'Inca Inchi que je trouve très sympa.

    Au pire, si tu n'as pas le temps de les incorporer dans tes repas et si tu es courageuse, tu peux tenter de les avaler crues, à la cuillère à soupe, avec le temps on s'y habitue...

    Par contre, j'admets que ces huiles sont un peu chères, mais leur attribuer un budget en cures de quelques semaines, ça peut aider.

    Sinon, moi j'ai les cheveux qui ont toujours été paresseux côté pousse. Il m'est tout simplement impossible de prendre de la longueur.

    Le seul traitement qui m'a vraiment aidée, c'était celui proposé par un institut de traitement anti-chute appelé Centre Clauderer. Ils utilisent des produits naturels, et leur suivi est très sérieux mais là encore, c'est un investissement.

    Pour te donner une idée, en un an et demi de traitement, j'ai gagné une vingtaine de centimètres ce qui est un exploit pour moi.

    Hélas, depuis la fin du traitement, c'est à dire depuis cinq ans, mes cheveux stagnent à la taille et sont criblés de fourches qui ne cessent de revenir malgré tous les soins que je leur apporte.

    En parlant de soins, je tiens à te remercier pour m'avoir fait découvrir le Henné dont je ne me sépare plus.

    Voilà, après ces quelques lignes un peu longues, j'espère t'avoir apporté une petite aide ou, du moins, quelques pistes de réflexion.

    En attendant de te relire bientôt...

    RépondreSupprimer
  8. Salut Ava ravie de te revoir parmis nous! C'est bien triste que tu ait perdu cette belle masse aux pointes que tu avais précédemment, mais ce n'est pas grave, car au moins tu sais qu'avec une bonne routine tu avait de bon résultats. Avant j'avais les cheveux plutôt longs mais mes pointes étaient tellement minces, fourchues et même décolorées (j'ai les cheveux naturellement brun presque noir et ça virait sur la brun pâle) que j'ai décider de couper 15 cm d'un coup et de commencer les soins naturels. Bon, sur le moment je m'en voulais mais aujourd'hui, ils sont en voie de rattraper ma longueur d'antan, et ce grâce à tes bon conseils.

    Tu devrais toujours traîner un élastique en tissu avec toi, comme ça, par temps venteux, ou pluvieux, tu te fait un simple chignon, seulement pour ne pas qu'ils s'emmêlent jusqu'à ce que tu te mette à l’abri. c'est aussi très pratique lorsque tu n'as pas le temps de démêler tes cheveux le matin. Sinon un vaporisateur avec de l'eau, un soupçon de poudre de soie et de phytokératine, de la glycérine, de l'aloes et de l'huile de pépin de raisin (très nourissante et facilement absorbée) est très bien pour assouplir les pointes entres les masques.

    Je te souhaite de retrouver ta superbe chevelure!

    RépondreSupprimer
  9. Ravie de te voir de retour Ava! Meme si tu n es pas satisfaite de tes cheveux sache qu'ils sont tout de meme magnifique!

    RépondreSupprimer
  10. Salut Ava! Que te conseiller...en interne de la bourrache et de la levure de bière... En externe, erf, couper je pense, quand les pointes sont abimées il ne reste que ça. Mettre de l'huile avant chaque shampoing, mais tu le fais déjà... Par contre, j'ai acheté l'hydrolat de bambou sur AZ et je le vaporise quotidiennement (coupé à de l'eau déminéralisée avec HE de bois de rose) et ils sont plus doux! j'ai aussi ajouté une cuillère de phytokératine au mélange. Peut-être que cela peut t'aider un peu ?
    Bon courage en tout cas. Moi dans le hénné je mets un yaourt, deux cuillères d'huile, une cuillère de phytokératine, une cuillère de miel et un jaune d'oeuf!!

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour vos petits mots pleins d'idées et d’encouragements ! :-) Cela me fait plaisir de vous retrouver. Je prends le temps de vous répondre individuellement...


    @ Flo : Merci beaucoup pour ces conseils ! Il est vrai que j’ai cessé d’utiliser le gel d’aloé véra pour lisser et hydrater mes longueurs alors qu’il a l’avantage de ne pas laisser de film gras. Je vais donc recommencer. La recette de ton shampoing est excellente ! Je ne savais pas que tu mettais autant d’aloé véra. En es-tu satisfaite ? Je m’en inspirerais pour mon prochain shampoing.

    * * *


    @ La Fille aux cheveux de lin : Merci pour ton passage. :-) Tu parles d’années… sais-tu pour quelle raison tu ne parviens pas à réaliser ton aspiration capillaire ? A une époque, je portais des corsets, j’ai l’impression que cela a contribué à ma taille.

    * * *

    RépondreSupprimer
  12. @ Agothtale : Merci pour ces nouvelles et ces recommandations. Tu me donnes une piste particulièrement intéressante avec les huiles car je ne consomme aussi que de l’huile d’olive en petite quantité. Cela ne doit pas être suffisant. Je vais en tester de nouvelles. Connais-tu l’huile de noix ? Elle est excellente, à savourer sur un pain grillé ou une biscotte.

    * * *


    @ Béa : Je suis contente aussi d’avoir de tes nouvelles ! Mais c’est dommage que cette dermatite soit encore là… Les huiles essentielles n’ont définitivement pas marché ? Et si l’alimentation entrait en compte ?... J’espère que tu vas repartir sur de bonnes bases avec tes cheveux. Est-ce le manque de soin qui les as mis dans cet état ?

    * * *

    @ Caro Dels : C’est génial que tout se passe bien ! Les attacher évite sans doute aux longueurs et aux pointes de s’abîmer. J’ai toujours eu du mal à m’y résigner, n’étant pas douée en coiffure et aimant profiter de la longueur de mes cheveux, mais je vais suivre ton exemple. Ce sera un bon prétexte pour apprendre de jolies façons de les relever. :-)
    Bonne continuation !

    * * *

    @ Marlo : Bonjour,
    Je suis contente de te lire.
    Il y a quelques années, j’avais découvert sur internet une théorie selon laquelle la longueur des cheveux était génétiquement limitée. Ayant atteint un certain stade (différent chez les individus) ils finissent par tomber. Et malgré mes soins, j’ai un mal fou à faire aussi pousser les miens. La seule longueur ayant de la masse s’arrête au niveau des omoplates…

    Sur ton avatar, si ce sont tes cheveux, tu sembles avoir un volume magnifique ! As-tu tenté des massages crâniens avec une huile essentielle pour activer la circulation sanguine ? Ne souffres-tu pas d’une carence en vitamine ? A l’époque où je ne prenais plus du tout de longueur (avant de passer aux soins bios en 2008), j’avais fait un traitement au Minexil, efficace contre la chute mais après coup, je constate plus de bienfaits avec les huiles).
    Certaines personnes (je pense notamment à Isabelle Au Naturel ou Isa créatrice du site Isa & No) ont la chance d’avoir des cheveux qui poussent très vite et semblent peu sujets à ces soucis. Mais je suis persuadée que l’on peut atteindre également des longueurs remarquables, même si cela prend deux fois plus de temps.

    Merci pour tes conseils. Plutôt que de prendre des gélules, je préfère effectivement rajouter des huiles dans mon alimentation ou les avaler nature. C’est une piste à laquelle je n’avais pas songé. Je vais en commander une ou deux pour essayer. As-tu goûté celle d’argan aussi ?

    Je te souhaite bon courage et bonne continuation !

    * * *

    @ Ivy : Merci pour ces mots d’espoir. Tu as parfaitement raison et je me dis qu’ils vont repousser, plus beaux qu’avant. Le pire est qu’on s’habitue à une longueur et c’est le contraste qui « choque » car 6 mois auparavant, j’étais très contente qu’ils atteignent pratiquement la taille. Et en 2008, je n’osais jamais l’espérer.
    Je vais penser à l’élastique car je regrette toujours de n’avoir rien sous la main quand j’en ai besoin. :-) Fais-tu aussi des chignons quand tu n’as pas le temps de démêler tes cheveux ? C’est une bonne astuce, je trouve, mais je me demande s’ils ne s’abîment pas tout de même.
    Je note ta recette pour le vaporisateur. Je n’en ai jamais utilisé mais j’ai entendu beaucoup de bien concernant cette méthode d’hydratation entre les masques.


    * * *

    @ Vinie : Merci beaucoup ! :-) C’est réconfortant de lire ton encouragement, même si je sais que je ne devrais pas me plaindre…

    * * *

    @ Elise : Merci pour ces astuces. Je vais me renseigner au sujet de l’hydrolat de bambou et fabriquer effectivement un vaporisateur. La phytokératine ne laisse pas de dépôt sur les cheveux ? Ton henné semble excellent et optimal pour nourrir. Par contre, le jaune d’œuf ne donne-t-il pas un drôle de résultat en laissant poser plusieurs heures (voire la nuit) ? Je veillerais dorénavant à rajouter miel et huile. La phyto se mélange très bien, en effet, comme la spiruline en poudre.

    RépondreSupprimer
  13. Oui je le fait aussi quand je n'ai pas le temps de me démêler les cheveux, car les miens sont bouclés et donc encore plus sujet à s'emmêler. Personnellement je n'ai pas remarqué qu'ils étaient plus abîmés, je dirais même qu'ils sont davantage en santé (pour dire ça fait 6 mois que j'ai fait un trim et je n'ai aucune fourche)mais il faut bien défaire le chignon et le démêler doucement lorsqu'on arrive chez soi pour éviter à tout prix de dormir les cheveux emmêlés. Il faut aussi varier la hauteur du chignon pour ne pas créer de pli, mais les gros élastiques en tissus sont moins agressifs que les petits, car ils répartissent mieux la pression. Une autre méthode que j'apprécie beaucoup, mais que je ne peux pas faire avec mes cheveux présentement, c'est le "sock bun", c'est à dire que tu enroule tes cheveux autour d'un truc en forme de beignet et ainsi, les pointes sont enfermées à l'intérieur. Je te laisse un vidéo explicatif, c'est en anglais mais elle montre les étapes alors on comprend bien http://www.youtube.com/watch?v=I13J7ArHTkM

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Ava,

    Merci pour ta réponse. Cette théorie que tu mentionnes est intéressante, j'avais également lu quelquechose à ce sujet, je trouve cependant regrettable qu'il n'existe pas davantage d'études sur les problèmes liés aux cheveux, du moins sur les problèmes peu communs et liés à la génétique.

    J'ai effectivement une tignasse qui a tendance à onduler et qui est difficile à démêler la plupart du temps.

    Je fais souvent des massages crâniens combinant huiles végétales et huiles essentielles mais cela n'a malheureusement que peu d'effet sur la pousse.

    Quant à une éventuelle carence en vitamines, j'essaie de combler au mieux ce problème souvent difficile à vérifier mais je crois que le plus difficile est de couvrir les besoins en Fer, qui, d'ailleurs, est un souci courant parmi la gente féminine.

    Concernant l'huile d'Argan, je n'ai pas encore essayé et si je ne me trompe pas, celle proposée par Aroma-zone n'est que de qualité cosmétique et non culinaire. Il faudrait donc pouvoir la trouver ailleurs. J'en ai entendu beaucoup de bien en cuisine.

    Sinon les filles, je vois que ça parle pas mal Aloé Vera, j'aimerais savoir comment vous l'intégrer dans vos recettes lorsque vous devez faire chauffer à la fois phase huile et phase aqueuse. Attendez-vous un moment que la température de votre mélange baisse avant de l'utiliser ?

    Ava, je te souhaite également bon courage pour atteindre tes objectifs dans tous les domaines, je souhaite la même chose à toutes les addicts des cheveux qui viennent lire et échanger sur ce blog.

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  15. Marlo : pour le gel d'aloé vera, il faut l'ajouter à froid en fin de préparation :)

    Ava : Oui, la recette est très bien, ma mère qui a les cheveux très secs en est tr-s contente, ils sont beaucoup mieux qu'avant, brillants et moins volumineux. Il y a un aspect peut-être un peu gras aux racines mais c'est pas dérangeant, surtout s'il y a du volume à ce niveau (ma mère les plaque avec la brosse du coup ça se voit plus). C'est vrai que je mets souvent une assez grande quantité d'aloé vera, mais sur la fiche AZ il y a différents pourcentages (même si je ne mesure pas précisément), et au pire je me dis qu'en mettre un peu plus n'est pas vraiment grave, c'est pas comme les HE. Sinon je fais un masque inspiré d'une recette que tu avais donnée : dans un petit récipient (pour mes cheveux environ aux épaules et épais, c'est presque pas assez niveau quantité, à adapter) 1/2 cuillère à café de phyto, un peu d'HV noisette, 10 pschitt d'aloé vera, 1cc d'argan, 7 gouttes de chaque HE que j'ai (tea tree, pamplemousse, lavande vraie, nard, ylang), 5 gouttes de B5, 1 ou 2cc de miel, qques gouttes de céramides végétales, d'algo zinc et d'HV brocoli, un peu de base lavante, de l'huile d'olive, et en fait j'adapte en fonction des produits que j'ai.

    > Pour celles qui cherchent à accélérer leur pousse (je crois qu'on est toutes comme ça ^^), faites régulièrement des massages crâniens, avec des HE comme celle de pamplemousse, ou de nard, mais aussi du gel d'aloé vera. La dernière fois, j'ai coupé mes pointes sous la pleine lune (il paraît que ça améliore la pousse), et le mois qui a suivi j'ai fait quasi quotidiennement des massages de 5 minutes en alternant les HE et l'aloé vera, et grande surprise au bout d'1 mois : 4cm en plus ! ça aide vraiment, et en plus les cheveux sont plus beaux. C'est parfois contraignant à faire tous les jours mais ça vaut le coup :)

    RépondreSupprimer
  16. Merci Flo !

    Quand tu dis de faire régulièrement des massages crâniens avec des huiles essentielles, c'est à quelle fréquence ?

    J'en fais deux fois par semaine, la veille avant le shampooing, en mélangeant huiles essentielles et huiles végétales que je laisse poser toute la nuit.

    Si ça ne rendait pas les cheveux gras j'en ferais plus souvent, à moins que tu n'aies une technique différente ?

    Quant au gel d'Aloé Vera, je vais tenter le coup vu que cela a l'air d'être une substance vite absorbée et qui ne laisse pas de trace.

    Dommage que ce soit le week-end...

    RépondreSupprimer
  17. J'essaye le plus possible de le faire tous les jours, de 5min à 7min (en fractionnant un peu, sinon j'ai trop mal aux bras ^^). Je répartis mon cuir chevelu en 5 zones de massage : le dessus, le derrière, le dessous, les côtés et le devant, en massant chaque partie 30 à 45 secondes. Je mets l'HE ou le gel d'aloé vera sur les racines avant puis je masse, et ça me graisse pas les cheveux.
    Pour le gel d'aloé vera c'est vrai que c'est super, ça laisse pas de film gras, rend les cheveux doux et brillants et ça aide à stimuler la pousse (conseil d'une conseillère de chez AZ !).

    Je sais que c'est dur de s'y astreindre tous les jours mais vraiment, les résultats sont là.

    Bon courage :)

    RépondreSupprimer
  18. Je vais essayer d'appliquer ta méthode et voir ce que ça donne dans le temps.

    Merci pour tes réponses et bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  19. C'est en expérimentant qu'on devient experte.

    Je ne te remercierais jamais assez de m'avoir fait découvrir les vertus de l'oléine de karité, des huiles essentielles de Nard et de Bay, et tout plein de bonne choses qui rendent mes cheveux heureux!

    Courage ma belle! L'huile de ricin et l'oléine de k sont vraiment des incontournables dans ce cas précis :)

    RépondreSupprimer
  20. Hello Ava, pour te répondre j'avais trouvé une recette de spray, moitié hydrolat, moitié eau distillée, deux trois gouttes d'HE de bois de rose et une pointe de phytokératine (une demi cuillère à café). Du coup non, je ne vois pas de dépot, je le mets le soir à partir du lendemain du shampoing.
    Pour le henné je ne le laisse poser que deux heures à cause de l'odeur, et je me vois absolument pas dormir avec, c'est au dessus de mes forces ! Je trouve que le henné dessèche énormément les cheveux... Je n'en fais que tous les deux moi et demi (henndigo)et je rajoute en effet beaucoup d'hydratants pour limiter l'effet paille. Merci en tout cas pour ton blog, j'ai commencé le bio il y a 9 mois...grâce à toi !

    RépondreSupprimer
  21. Flo, tu te masses avec de l'aloé vera pur?

    RépondreSupprimer
  22. Elise : non, avec du gel d'aloé vera ;) Et je le conseille fortement !

    RépondreSupprimer
  23. Du genre de celui d'AZ? Et tu le laisses toute la nuit ?

    RépondreSupprimer
  24. Oui, j'achète tout chez AZ. Il n'y a pas besoin de rincer, il pénètre ultra vite et ne laisse pas de film gras :) C'est à utiliser presque à volonté, tu peux même en mettre un peu sur tes longueurs et pointes, elles seront douces et brillantes.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Ava, je tombe par hasard sur ce post qui date un peu...Je ne sais pas où tu en es avec tes cheveux mais pour moi, ce qui a fait une différence radicale pour mes soucis de cheveux cassants et fourchus (et sur d'autres problèmes dans la foulée), c'est l’absorption d'une cc d'huile de chanvre ou de cameline chaque matin 5 jours sur 7; je pratique ce rituel depuis le mois d'août et mes cheveux sont métamorphosés; ils ont beaucoup poussé et surtout, toutes les fourches ont disparu. C'est après avoir lu le livre "Les Bienfaits des Huiles Végétales" que j'ai compris la nécessité d'enrichir mon alimentation en acides gras essentiels Omega 3, dont ces 2 huiles sont particulièrement riches. Je pratique le henné depuis mon adolescence, j'ai 47 ans et des cheveux presqu'à la taille, épais et magnifiques depuis ce rituel. L'huile de cameline est la plus riche en Oméga 3 donc conseillée en cas de grosses carences ou à partir de 45 ans, l'huile de chanvre conseillée pour tous, y compris les enfants (problèmes d'hyperactivité notamment).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci beaucoup pour ton conseil et le partage de ton expérience. J'avais également constaté, suite à un amaigrissement involontaire, à quel point la santé et la beauté des cheveux dépendent de l'absorption d'éléments gras et de la santé physique. Je consommais alors beaucoup d'amandes et de noisettes, ce qui avait provoqué, cet été, une nette amélioration et mes cheveux ont bien poussés depuis. Mais j'ignorais tout des bienfaits, par voie orale de l'huile de chanvre et de caméline.

      Je vais y réfléchir car je souhaitais justement prendre le temps de changer mon alimentation cet hiver.

      Bonne continuation et merci encore.

      Supprimer
  26. Bonjour Ava,

    Je te suis depuis longtemps déjà. Tu nous apporte beaucoup avec tes expériences, à nous les filles amoureuses des cheveux longs.
    Ta chevelure est magnifique. Il est vraiment dommage que tu aie tant de problèmes de fourches.

    Je sais que le post date un peu, mais je sais aussi que les problèmes de cheveux qui fourchent vite est toujours d'actualité pour toutes les filles qui cherchent à obtenir une belle longueur. On est jamais à court de conseils :)

    Du coup j'en ai peut-être un pour toi. Et je te remercie pour tous ceux que tu m'as prodigué généreusement, gratuitement. Je te remercie pour toutes ces filles qui comme moi ne se manifestent pas trop dans les commentaires, mais qui te soutiennent et t'écoutent.

    J'avais lu dans un de tes post que tu n'avais jamais essayé le brûlage de fourches. Peut-être que ce n'est plus d'actualité, mais dans le doute... C'est une méthode radicale et je dois avouer que ça fait peur à voir.

    J'ai commencé sur la mèche d'un ami qui avait des fourches de la nuque au bas du dos. Peu soigneux de sa tignasse mais amoureux tout de même de ses longueurs nous en avons discuté. Il était partant.
    Pour se rassurer on prend une bassine d'eau à proximité, et un manteau. C'est inutile mais on se sent moins en danger. On fait attention à ce qu'il n'ai mis aucune huile avant. On prend une mèche, on la coiffe pour ne pas brûler une "boucle" plutôt qu'une pointe. Puis on limite l'oxygène en tournant. Mais tu connais le principe.

    Le fait de d'abord pratiquer sur lui m'a rendu confiante. J'inclinais la mèche vers le haut car c'est rassurant, on a conscience que le feu "monte" et que dans tous les cas il gagnera vers la pointe en cas de catastrophe et non vers l'ensemble. Petit à petit on comprend l'aspect logique du comportement de la flamme, il n'y a rien a craindre, tout est calculé. Nous étions dans une pièce à l'abri du vent.

    Le résultat était parfait. Plus de fourches, des cheveux qui semblaient en bonne santé, il ne restait plus qu'à les soigner pour limiter l'effet assechant de la flamme.

    J'ai testé sur moi, sur une mèche. J'étais toujours aussi à l'aise avec le comportement du feu, mais moins précise du fait que je travaillais avec un miroir. J'ai fait toute la chevelure.


    Aujourd'hui je constate le résultat, j'ai fais ce brûlage il y a quelques semaines et les fourches réapparaissent. Mais seulement là ou la flamme n'est pas passée à cause de ma maladresse. Les pointes et les endroits qui ont vécu le passage du feu ont encore cet aspect cautérisé. L'extremité du cheveu est bien plus épais que la longueur, plus forte. Pointue et resistante au toucher. Je ne sais pas combien de temps ça dure ainsi mais ce traitement m'a permis de limiter un nombre de fourches phénoménal.

    Je compte recommencer avec plus de précision pour être tranquille avec l'intégralité de ma chevelure sur ce point.

    Je sais que c'est effrayant mais essaie sur une mèche d'un ou d'une ami, tu nous diras ce que tu pense du résultat.

    Encore merci d'être là pour nous.

    Corbeau

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...