24.10.11

Avoir des cheveux résistants et traverser sereinement l’automne…

… pour se préparer à l’hiver


..... L’automne n’est guère la saison favorite des cheveux. Après une chute massive durant les premières semaines (généralement de mi-septembre à mi-octobre), en raison des changements de température, de luminosité, et des agressions relatives à l’été, humidité, fraicheur et vent deviennent source de nouveaux maux. Rythmant parfois avec stress et changement d’habitude, la rentrée laisse moins de temps pour s’accorder des instants de bien-être. 
..... Il importe d’adopter une routine adaptée au quotidien, mais aussi de ne pas négliger son alimentation, car le corps a besoin de tous les nutriments pour se préparer à l’arrivée de l’hiver. Par leur aspect et leur nature, ns cheveux reflètent souvent notre état de santé.




Comme les feuilles mortes…

..... Un phénomène embarrassant et incontournable reste la fameuse chute de cheveux. Provisoire, elle nous prive néanmoins d’une certaine masse et procure une impression de déception en contraste avec l’europhorie ensoleillée de l’été. C’est le moment de redoubler de soins en privilégiant ceux qui luttent contre ces désagréments.

..... Pour combattre le stress, et raviver la circulation sanguine, adoptez l’habitude du massage crânien, avec une noisette d’huile végétale (d’avocat pour les cheveux secs, ou de noisette pour les cheveux gras) dans laquelle vous incorporez 7 gouttes d’huile essentielle de Bay de Saint-Thomas. Cette cure (à prolonger durant une dizaine de jours maximum, à raison d’un massage lors de chaque shampoing, à laisser poser une heure minimum) est particulièrement efficace pour fortifier et revigorer la fibre capillaire. Dès les premières applications, vous remarquerez une nette diminution de cheveux sur votre brosse ou au fond de votre baignoire après le shampoing.

..... Soignez également vos pointes, souvent victimes du soleil et des frottements contre les vêtements. Coupez-les de quelques centimètres pour leur redonner vitalité en début de saison, et enrobez les légèrement d’huile végétale de noix du Brésil, le soir avant de vous coucher : le lendemain, tout doit être absorbé, pour des pointes plus douces et démêlées.

..... Si vous n’avez pas de coloration chimique ou de décoloration, pensez au henné, qui apporte de magnifique reflets chatoyants (du cuivré à l’auburn profond) pour épaissir vos cheveux, les nourrir et les protéger. De plus, il prévient également la chute et constitue un soin excellent pour les cuirs chevelus sensibles. La fréquence des applications varie selon la nature de vos cheveux : s’ils sont secs, contentez vous d’un henné mensuel, voire bimensuel. Par contre, les cheveux gras peuvent se permettre des soins plus rapprochés, pour réguler l’excès de sébum, et aider à la mise en forme de la coiffure (épaississant et alourdissant les cheveux, le henné facilité, je trouve, leur coiffage). N’oubliez pas que le henné neutre possède les mêmes propriétés, sans le pouvoir colorant, si vous ne souhaitez pas modifier votre teinte naturelle.

..... Ces trois soins basiques vous aideront à maintenir une routine équilibrée, et complèteront celle que vous suivez déjà… 



Le vent, la pluie, le froid…
..... Dans cet article, j’avais déjà évoqué la nécessité de nourrir et d’hydrater vos cheveux, afin de limiter les soucis liés à la pluie et à l’humidité. En effet, des cheveux trop secs, déshydratés, absorberont l’eau environnante (brume, averses) et gonfleront, frisotteront. Il s’agit d’un véritable cercle vicieux, dans la mesure où vous utilisez souvent des appareils chauffants, afin de les dompter. En vain. La chaleur les discipline. Le vent les dérange à nouveau. L’eau vous décoiffe plus facilement encore, car les cheveux agressés, cherchent une compensation. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une matière « vivante ».
 

.....Il y a plusieurs années, vivant en Lorraine (les automnes sont particulièrement humides), je m’acharnais chaque matin sur le lisseur. 200° quotidiens sur des cheveux sans soins, pour espérer les maintenir le temps d’une journée. Vous imaginez le résultat, au bout de quelques mois… 

..... Finalement, une idée est survenue : l’huile étant hydrophobe, ses molécules « repoussent » les molécules d’eau. L’huile crée donc un film protecteur. J’en appliquais ainsi une fine couche (invisible, mais donnant seulement un effet légèrement brillant et une grande douceur au toucher) sur mes longueurs. Et même par temps humide, elles ne gonflaient plus, ne frisaient plus ! Je crois que c’était moins l’effet de l’huile que le bénéfice tiré par la fibre capillaire.

..... Depuis que mes cheveux sont en bonne santé (d’aspect sain, doux, souples, brillants, pas secs), ils ne craignent pas la pluie, et leur forme ne varie pas, que ce soit une averse ou de la brume. C’est en cela que j’en conclus la nécessité de nourrir, fortifier et régénérer en profondeur les cheveux.



..... Tous les produits présentés comme « coiffant », « fixant », « disciplinant » n’apportent qu’un leurre. Souvent maintenus à l’aide de silicones ou d’autres agents étouffants, le cheveu ne respire pas et reste guindé. Séché, agressé, il garde une texture peu naturelle. Cette barrière le protège certainement de l’humidité, mais il s’agit seulement d’une apparence. Ce n’est pas l’humidité qui nuit à la coiffure, c’est la mauvaise qualité de la fibre capillaire qui interfère avec l’humidité.

..... Contrez donc l’effet de la pluie en redoublant de soins avant vos shampoings.

..... S’ils gagnent en souplesse, vos cheveux s’emmêleront moins facilement. C’est aussi le moment de tester de nouvelles coiffures et d’adopter des chignons agrémentés de jolis accessoires. Vous éviterez la casse, le soir, si vous manquez de temps et de patience, pour défaire les longueurs emmêlées, et vous protégerez vos pointes du frottement contre les vêtements (notamment les pulls).

..... Trouvez le bon après-shampoing et laissez-le poser quelques minutes pour décupler son effet.
Voici quelques articles pour vous aider à démêler vos cheveux :



Nourrir & Hydrater : deux actions nécessaires et complémentaires

..... Les cheveux naissent, grandissent, vieillissent, et meurent (ils tombent). Ils puisent leurs nutriments dans l’irrigation sanguine, au niveau des follicules pileux, à partir des racines. Il faut donc les nourrir, comme tout être vivant. Cela leur permet de pousser normalement (et même plus vite), de conserver une belle élasticité, de la souplesse, et par conséquent une apparence brillante, résistante, douce. Vous limiterez la casse, les fourches, l’aspect terne ou les pointes rugueuses.

..... Pour nourrir vos cheveux, vos alliés sont : la phytokératine, la spiruline, la vitamine B5, les huiles végétales, le beurre de karité (très lourd) ou de mangue (plus léger)… mais aussi chaque aliment que vous ingérez, d’où l’importance d’une alimentation vitaminée et équilibrée.

..... Les cheveux ont également besoin d’être hydratés. En effet, le soleil, l’utilisation de certains produits, appareils, ou tout simplement les hormones peuvent être responsables d’une déshydratation de la fibre capillaire. Ceci rend alors les cheveux secs, et donc cassants, fourchus… et des changements de texture par temps humide, puisqu’ils chercheront à compenser ce manque d’eau, en absorbant celle qui les environne.

 ..... Pour hydrater vos cheveux, utilisez (au choix ou ensemble) : l’aloé véra, le silicone végétal, la glycérine, la poudre de banane, l’allantoïne, l’inuline, la céramide végétale, le miel…


..... Ces ingrédients actifs sont à incorporer à vos shampoings. Mieux encore la préparation d’un masque maison (ce blog contient de nombreuses recettes, mais vous pouvez aussi bien improviser, tester, adapter, créer), leur laissera le temps de pénétrer au cœur de la fibre, et décuplera leur action. Ainsi, si vous le pouvez, gardez votre masque durant plusieurs heures sur la tête, ou dormez avec et faîtes votre shampoing le lendemain. L’aspect de vos cheveux sera bien différent, et vous montrera, mieux que n’importe quel discours, les bienfaits obtenus.

Un exemple de masque nourrissant et hydratant ?

Dans un petit récipient, mélangez 1,5 culière à café de phytokératine avec 2  culières à café (8mL) d’hydrolat de sauge officinale (pour renforcer).
Ajoutez 1 culière à café d’aloé véra.
Versez 3 culières à café d’huile végétale d’argan (ou toute autre, que vous préférez).
Rajoutez ½ culière à café d’oléïne de karité (très riche et très nourrissante)
Incorporez 7 gouttes d’huile essentielle de Bay de St-Thomas.
Terminez par 4 mL de Céramide végétale ou de Vitamine B5.

..... Naturellement, adaptez les ingrédients de cette recette, à ceux que vous possédez déjà, ou ceux que vos cheveux préfèrent selon leur nature. Augmentez ou diminuez les dosages selon votre longueur (cette recette convient à des cheveux jusqu’à la taille, car il ne faut pas qu’ils dégorgent, mais seulement qu’ils soient imprégnés). Il est important de masser aussi bien le cuir chevelu que les longueurs, et d’insistez sur les pointes.
Si vous dormez avec, tressez vos cheveux.

En vous souhaitant un automne aussi lumineux que sur ces photographies ! 

Photos : Ava - (c) 2008 - prises en Lorraine

8 commentaires:

  1. Super article, comme d'habitude.
    Que peux tu conseiller pour "fixer" les cheveux ?
    J'ai de bons gestes depuis que je suis tombée sur ton blog, mais la seule chose dont je ne peux me séparer c'est la cire coiffante.
    As tu une alternative ?

    Merci merci :)

    RépondreSupprimer
  2. Etant justement en train de changer de routine, tes conseils vont m'être précieux, comme à l'accoutumé !

    RépondreSupprimer
  3. Un énoooorme merci pour tout ce que tu fais! Je suis tombée par hasard sur ton blog il y a quelques jours et je suis vraiment très admirative! J'ai commencé les soins maisons depuis quelques mois notamment avec l'henné et mes cheveux vont de mieux en mieux. Des fois j'ai envie d’accélérer le temps pour voir comment ils seront dans un an :-p En tout cas, ils poussent bien mieux qu'avant et avec tout tes conseils, j'espère qu'ils iront encore mieux! Ils ressemblaient beaucoup aux tiens, au fait. Du coup je me dis que j'aurai peut-être un jour une chevelure proche de la tienne! Le rêve!
    Merci!

    RépondreSupprimer
  4. Excellent article Ava,
    merci beaucoup pour tout tes précieux conseils.
    je vais me lancer dans la fabrication de shampoing, après shampoing, et masques maison grâce aux huiles végétales et tant d'autres bonnes choses, si naturelles.
    Merci encore, c'est un plaisir de te lire et de regarder tes jolies photos.

    RépondreSupprimer
  5. Merci ! Je suis heureuse que cet article vous ai plu ! Il n'y a rien de plus motivant pour écrire... :-)

    @ Odile : Il faudra que je me renseigne sur le sujet car n'utilisant pas de produis fixant, je connais mal les alternatives naturelles, mais elles doivent exister. Le gel d'aloé véra peut faire office de fixant, mais il sera sans doute beaucoup moins efficace que la cire. Sinon, pour maintenir un peu mes cheveux, il m'est arrivé d'utiliser un spray pour protéger les cheveux à la plage (cela aidait à les coiffer)...

    @ Mamzelle Kitkat : En espérant que tu trouves la routine qui te convienne... à bientôt. :-)

    @ Clamette : Je suis très contente que tu voies déjà des améliorations dans tes cheveux ! Dans un an, ils seront sans doute totalement différents, en mieux : texture, nature, forme... Et j'espère que tu obtiendras les résultats dont tu rêves. Quand j'ai commencé, je n'arrivais pas même à imaginer qu'ils atteindraient un jour la taille, vu la manière dont ils stagnaient depuis le début de l'adolescence... :-)

    @ Caroline : Merci beaucoup Caroline ! Je te souhaite bonne continuation pour tes recettes, en espérant que tu trouveras autant de plaisir à les confectionner qu'à les utiliser. Découvrir tout ce que la nature nous offre, c'est embellir un peu sa vie, je trouve...

    RépondreSupprimer
  6. Coucou !!
    Merci pour tes articles qui m' aide beaucoup, d 'autant plus que j'ai reçu et donc commencé mes soins maison, il y a 2 semaines !!
    Pour l' instant je me suis confectionné un shampoing maison.
    Ce soir je pense faire le masque dont tu vient de nous donner la recette.
    - Et je voudrais savoir par quoi je pourrais remplacer l'aloé vera et l'oléine de karité ??
    - Et est- ce que ce masque peut se garder quelques jour ou faut-il tout appliquer d' un seul coup ?
    Merci beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ta réponse
    J'ai encore une dernière question, quand tu réalises un masque (ou un shampoing), il tient ? Je veux dire il pourrit pas ? Tu peux le conserver combien de temps ?

    Encore mille merci pour tes articles et tes réponses !!

    RépondreSupprimer
  8. @ Coco1616 : Est-ce que tu es contente de ton nouveau shampoing ? Désolée de te répondre un peu tardivement... :-s
    Tu peux remplacer le karité par de l'huile végétale assez nourrissante (argan, monoï, noix du Brésil, ricin, avocat...).

    Il n'y a pas de conservateurs dans le masque, c'est pourquoi il se conserve maximum 3 jours au réfrigérateur et s'applique tout de suite, de préférence. Si jamais tu préfères le conserver, ajoute de la vitamine E, et du Naticide.

    @ Odile : Oui mes shampoings tiennent facilement, à température ambiante (sur le rebord de la baignoire avec les autres ;-) ). En général, je mets un mois à l'utiliser, parfois un mois et demi, et il est toujours frais.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...