29.7.11

Avez-vous déjà coloré vos cheveux ? Et pourquoi ?

Sur 127 votes (plusieurs réponses au choix) :
73 % ont répondu OUI, car pour :
-    28 % voulaient changer de look
-    18 % voulaient se sentir belle
-    14 % voulaient couvrir leurs cheveux blancs
-    13% voulaient tester, par curiosité
36 % ont répondu NON car :
-    22% préfèrent leur couleur naturelle 
-    18% ont peur d’abîmer leurs cheveux
-    6 % n’ont jamais été intéressé par une coloration


La coloration capillaire est utilisée depuis l’Antiquité.

.....On se servait des plantes pour foncer ou éclaircir ses cheveux. Ainsi, les décoctions de camomille, de châtaigner ou de noyer étaient fréquemment utilisées, mais leur effet demeurait éphémère.

.....Les Egyptiens se servent du henné depuis plus de 4000 ans. Celui-ci est parfois mélangé à de l’indigo, pour obtenir des teintes plus foncées.
Les Romains recouvraient leurs cheveux blancs avec de l’acétate de plomb ou du nitrate d’argent.

.....Les sels minéraux sont apparus dès 1909, donnant lieu à la première teinture permettant de couvrir les cheveux blancs.

Et la décoloration ?

.....L’eau oxygénée a été découverte en 1818, et utilisée pour décolorer les cheveux, à partir de 1879. 

Sources :

Histoire de la coloration par Yves Rocher
Lire un article du CNRS sur l’Histoire des colorations capillaire


Pourquoi se colorer ou se décolorer les cheveux ? 
Tableau : Jeune fille coiffant ses cheveux de Renoir


.....Même si la raison principale reste la dissimulation des cheveux blancs, la coloration capillaire a pris un tournant ludique à partir des années 1970. Désormais, elle est un véritable accessoire pour affirmer son style, ou se créer une nouvelle personnalité. Il semble banal d’acheter, dans n’importe quel supermarché, une boîte de colorant (ou de décolorant) afin de foncer ou d’éclaircir sa chevelure. Les produits se veulent de plus en plus innovants, et proposent des soins destinés à raviver l’éclat et la brillance. 
.....Pourtant, le processus de coloration reste extrêmement agressif pour la fibre capillaire. Cette dernière s’abîme considérablement et à régulièrement besoin d’être coupée et entretenue. L’effet de repousse crée par les racines s’avère parfois partie intégrante du style, mais nécessite pourtant de fréquentes retouches. Ainsi, les colorations ne se sont pas dénuées d’inconvénients.

.....Le marché cible particulièrement les adolescents, avec l’apparition de couleurs éphémères (groupe 1, c'est-à-dire qui part entre 6 et 8 shampoing et ne convient pas de produit décoloration) au packaging jeune et branché. Vous souvenez-vous du Color pulse de Loréal, dont les teintes allaient de Blond peps, à Funky Pourpre, en passant par Pepsy Violine ou Acajou Energie ? Le groupe avait également lancé la même gamme, un peu plus sage, chez Garnier.  C’est ainsi que j’ai commencé mes premières couleurs, ayant voulu des cheveux rouges cerise, et face au résultat plutôt sympathique à l’époque (c’était la mode, sans doute), j’ai enchaîné trois ans de mauvais traitements, multipliant la casse et les fourches.

.....Une coiffure peut transfigurer un visage, affirmer une personnalité, ou permettre psychologiquement de tourner une page dans son existence, d’où le succès des colorations. Parfois, il convient également de raviver une teinte naturelle un peu terne ou de trouver celle qui mettra notre regard en valeur. Mais le procédé devient souvent un engrenage, tant à cause de l’effet racine, que de l’habitude : changer de tête devient spontané. Cependant, pourquoi ne parle-t-on plus des colorations naturelles, toutes aussi efficaces, mais extrêmement bénéfiques pour la santé des cheveux ?


Les colorations naturelles VS les colorations chimiques


Cliquez ICI pour consulter tous les articles de la rubrique « Coloration naturelle ».


.....J’avais déjà évoqué le débat dans un article intitulé « Changer de couleurs sans dommages ».

.....Il n’est plus utile de réexpliquer les méfaits des colorations chimiques, nous les connaissons déjà trop bien. Pour s’incruster au cœur de la kératine et modifier le pigment naturel des cheveux, un agent alcalin ouvre les écailles, tandis qu’un pigment de couleur oxydant se fixe dans la fibre capillaire.

.....Il existe plusieurs types de colorations dîtes « naturelles ». A base de plantes, elles constituent généralement un excellent soin pour les cheveux abîmés. Le henné est sans doute la plus connue, la plus utilisée (en association ou non avec l’indigo). Au fur et à mesure des utilisations, il apporte volume et masse, puisqu’il enrobe chaque cheveux, le gaine, et forme une couche protectrice, qui s’accumule au fil des applications. Ne modifiant pas la structure interne du cheveu, il n’altère pas la kératine. Néanmoins, vous ne pourrez jamais obtenir un ton plus clair, via cette méthode. 
.....Pour apporter plus de lumière, des reflets dorés, voire gagner un ou deux tons, selon votre couleur d’origine, outre les décoctions de camomille, vous pouvez utiliser le miel, et son pouvoir oxydant.
Quelques informations à savoir sur la procédure :
La méthode testée et expliquée à chaque étape :
Les résultats de quelques applications :
.
.
.

.....Pour éclaircir naturellement vos cheveux, voici également un autre article  regroupant diverses solutions.

.....Je prépare actuellement un article sur toutes les méthodes naturelles pour foncer les cheveux, et un autre sur le moyen d’accentuer des reflets (roux, bruns, bleus…).

Les bémols des colorations naturelles ?

.....Elles ne sont pas toutes réversibles. Le henné, par exemple, est permanent. C'est-à-dire qu’il restera dans vos cheveux, et se délavera un peu au fil du temps. De plus, il faut éviter au maximum de jongler entre henné et coloration chimique, car les sels métalliques peuvent interagir avec certains agents contenus dans les colorations, et abîmer fortement vos cheveux, ou encore, vous donner des reflets verdâtres.

.....Dans le cas des décoctions, ou du miel, il n’y a pas de contre-indications, mais l’intensité des résultats se mesure en fonction de la fréquence des applications. Il faut donc faire preuve de patience et ne pas espérer un changement radical, à moins d’avoir une chevelure très claire.

Et vous ?
Avez-vous déjà coloré vos cheveux ?
Si oui, comment ?
Quelle sont les raisons de votre choix ?

7 commentaires:

  1. Super article, éclaircir un peu mes cheveux est exactement ce que je souhaite =) !

    Merci pour tes conseils !

    Béa

    RépondreSupprimer
  2. Super article !

    Je me permets cependant d'y ajouter un petit bémol.
    Les hennés qui contiennent des sels métalliques sont à éviter absolument, ce sont en génral ceux qu'on trouve en boîte dans le commerce.
    Mais un henné 100 % naturel pourra être utilisé sans interaction négative avec une couleur chimique si la personne souhaite passer aux soins naturels.
    J'utilise le henné et les soins naturels depuis 1 an et demi et mes cheveux n'ont jamais été aussi beaux.
    J'adore les reflets que donne le henné à mes cheveux, ils changent constamment de couleur suivant la luminosité.
    J'ai aussi essayé l'indigo qui a très bien tenu dans mes cheveux mais je préfère les reflets changeants du henné, cependant il n'est pas exclu que j'en refasse un jour car j'aime changer.
    Cependant je n'échangerais pour rien au monde ma chevelure actuelle pour une coupe à la mode moi qui me raidissait tout le temps les cheveux au fer avant j'ai totalement changé et plus aucun produit chimique ou appareil chauffant n'approche mes cheveux aujourd'hui.

    Merci pour tous tes articles c'est toujours très instructif et j'adore suivre ton blog même si je ne réponds pas souvent.

    Bisous

    Astraline.

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai coloré mes cheveux via le coiffeur ou via les boites du commerce.
    Depuis que je lis ton blog, je songe au henné marron car il y a peu je me suis décolorée en blonde et je voudrais reprendre ma couleur naturelle (a cause des racines)
    Mais j'ai entendu dire que le henné coloré sur cheveux décoloré ça faisait des couleurs oranges.

    Info ou intox ?

    RépondreSupprimer
  4. @ Béa :

    Merci ! J'espère que tu arriveras au résultat escompté. :)

    @ Astraline :

    Bonjour,

    Je suis contente de te lire. Tu as raison concernant le bémol, et j'aurais pu le préciser dans l'article. On voit d'ailleurs la différence de qualité entre les poudres du supermarché et celles que l'on commande chez de petits organismes : elle est fraîche, bien verte, et la pâte plus agréable à appliquer.

    J'espère que le henné a pu réparer tes cheveux, si le fer les a abîmés. Je faisais de même autrefois aussi, et chose merveilleuse, depuis que j'utilise des produits naturels, je n'ai pas même eu à faire le choix d'arrêter : mes cheveux ont pris un aspect bien plus harmonieux, et leur forme, leur texture, ne nécessite plus aucune coiffure ou mise en forme.
    C'est pour cela que je suis persuadée que tous les types de cheveux peuvent être beaux, et impeccablement coiffés, tant qu'ils sont en bonne santé. Nul besoin de les avoir artificiellement raides comme des baguettes, pour avoir un look soigné.

    @ Odile :

    Un henné naturel donnera toujours une couleur orange sur des cheveux blonds ou blancs. Un henné châtain est composé de henné naturel et d'autres plantes qui lui donneront une teinte marron. Il faudra donc refaire régulièrement ce mélange, car le henné tiendra de façon permanente, tandis que les autres plantes se délaveront au fil du temps, comme l'indigo. Les reflets roux seront de plus en plus visibles jusqu'à la prochaine application. Néanmoins, au fil du temps, tes cheveux fonceront de plus en plus. Tu me dis que tu les as décolorés, donc ta couleur naturelle est dans les châtains. Tu ne seras pas embêtée toute ta vie avec ce problème.

    Si tu souhaites t'astreindre à cette régularité, les premiers temps, c'est possible. Pour avoir une idée du résultat que tu obtiendras, fait absolument un test sur une mèche de cheveux décolorés. Parce que chaque cheveu réagit différemment, et personne ne peut prévoir la couleur que tu auras. Si la texture de tes cheveux et leur teinte, te semblent satisfaisant, n'hésite pas à te lancer.

    Tu peux voir un méchier d'Aroma Zone sur leur page, pour les cheveux décolorés. On obtient apparemment (avec une application, donc cela foncera au fil des autres) un châtain clair :
    http://www.aroma-zone.com/aroma/Fiche_colorant_hennechatainfonce.asp

    Deux petits conseils encore :
    - Attends tout de même deux ou trois mois, avant de te lancer.
    - Achète un henné de qualité, sans sels métalliques, comme le précise Astraline, dans son commentaire).

    N'hésite pas à me tenir au courant. :-)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis tout à fait d'accord avec toi, à part un coup de brosse de temps en temps je ne me coiffe quasi pas et pourtant mes cheveux sont toujours bien en forme.

    Mes cheveux sont réparés je n'ai plus que quelques longueurs a rattraper en coupant qaudn elles seront au même niveau que les autres mais sinon plus de pointes sèches et quasi plus de fourches à déplorer depuis quelques mois.

    Je dis vive les soins naturels !
    En parlant de ça je vais surement me concocter un petit shampoing inspiré du tien ce soir.

    Bonne soirée, bisou.

    J'ai hâte de lire ton prochain article.

    RépondreSupprimer
  6. Merci Ava pour tes précieux conseils. Je vais encore attendre en effet 2-3 mois. Avec un peu de chance, les racines plus le côté blond ce ne sera pas si moche :)
    Sinon en effet, je ferai un petit test sur une mèche.

    RépondreSupprimer
  7. et si on souhaite garder la meme couleur obtenue apres un 1er henné en continuant le henné,c'est pas trop possible je crois puisque le henné fonce plus a chaque application...comment puis je faire pour garder un roux/rouge flamboyant sur mes cheveux sans les foncer d'avantage a chaque fois?

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...