10.5.11

Longs cheveux et sport : des astuces pour conscilier les deux.

Certes, les longs cheveux, ce n’est pas toujours facile.
Il faut veiller à leur santé, et trouver des coiffures qui ne les abiment pas, mais nous permettent de respirer, de travailler, tranquillement, sans qu’ils volettent partout ou s’accrochent malencontreusement... Ils constituent une masse plutôt pesante, qui tient bien chaud en hiver, mais se supporte difficilement l’été. Et par conséquent, le cuir chevelu transpire.

Lorsque l’on pratique un sport, il faut veiller à les retenir en arrière, afin d’avoir le champ de vision, ainsi que nos mouvements, libres. Sur des forums, certain(-e)s demandent conseil et la plus part des réponses sont : « coupe toi les cheveux ! ».Solution radicale, certes, mais non voulue…
Il existe pourtant des solutions simples. 
Comment se coiffer aisément ?
Faut-il faire un shampoing après chaque séance ?




Quelle coiffure adopter ?

 Tout dépend de la nature de votre activité physique.
Si vous pratiquez un sport en extérieur, essayez de protéger votre tête par un bonnet, en hiver, ou une casquette, en été, afin de réduire les désagréments causés par les facteurs naturels (vent, soleil, pluie)…

En intérieur, un bandeau éponge peut vous aider à réguler l’excédant de sueur au niveau du front.

Evidemment, vous aurez besoin d’attacher fermement vos cheveux, sans les abîmer. Cela signifie que la coiffure doit être stable, solide, sans pour autant compresser ou serrer.

Deux techniques, ancestrales, apparaissent comme les meilleures :

-    La tresse : moins agréable dans un sport qui demande de grands mouvements, une interaction avec autrui ou une certaine précision (arts martiaux, sports de combat). Mais elle peut convenir à des séances de fiteness, gymnastiques, ou encore le jogging, vélo…
-    Le chignon (haut, de préférence) : il vous laisse le champ libre. Les cheveux ramenés au sommet de la tête vous tiendront moins chaud, même si rien n’évitera la transpiration. Retenez votre coiffure avec des petites pinces crocodiles, si possible, car elles seront plus stables qu’une pique, si vous bougez.

Après le sport, il est agréable de détacher ses cheveux et de les secouer.  
De les laisser à l’air libre. S’ils ne sont pas gras, mais au contraire plutôt sec, et que vous n’avez pas excessivement transpiré, au point d’être trempée, vous pouvez faire l’impasse sur le lavage, s’il est trop fréquent, ou ne correspond pas à votre routine habituelle. 
Personnellement, je peux aisément faire un jogging (cheveux tressés ou en chignon), puis détacher mes cheveux, les peigner, masser mon cuir chevelu, et les laisser ainsi. Leur aspect demeure propre, mais je ne transpire pas énormément et ils sont de nature (très) sèche. (Peut-être est-ce lié ?).

Quel lavage sera adapté ?


Certains sports aquatiques exigent un shampoing. 
Il faut débarrasser la chevelure des résidus de chlore, ainsi que des masques réparateurs. Cependant, si vous n’utilisez pas, au préalable, une protection vous risquez de vous retrouver avec l’effet paille. Certains spray spéciaux pour protéger du chlore, du sel et/ou du soleil sont efficaces (voir mon avis sur Phytosun). Mais votre meilleur allié naturel demeure Le monoï. Il joue le rôle parfait d’un écran isolant, adoucit, soigne votre chevelure et réduit beaucoup les dégâts.

En règle générale, les lavages trop fréquents dessèchent. 
Si vos cheveux n’ont pas tendance à graisser naturellement, pour compenser ce petit bémol, prenez la peine, si vous avez le temps, de faire un bain d’huile :
-    Imprégnez vos cheveux avant la séance en piscine/mer… (Même si vous portez un bonnet de bain : il glissera plus facilement sur votre tête, sans casser les cheveux compressés par le plastique.) Ainsi, le soin agira comme barrière nourrissante et protectrice. Il suffira ensuite de vous shampooiner.
-    Après la pratique de votre activité physique (avant ou pendant la douche, par exemple) : prenez la peine de faire un bain d’huile (mettez-en très peu et une variété assez légère, sèche comme les fruits de la passion ou le camélia, la noix du Brésil). Laissez poser environ une demi-heure, et lavez ensuite vos cheveux.

Utilisez un shampoing doux : il réduira les effets décapants multipliés par un usage fréquent. Diluez le dans l’eau, et ne massez que votre cuir chevelu, puis rincez sans laisser poser.
N’oubliez pas l’après-shampoing qui revigore et démêle.

Il existe également des solutions alternatives au shampoing. 
Si vos cheveux restent très secs : le no poo, par exemple. Au lieu d’utilisez un produit lavant classique, c’est votre conditionner (après-shampoing) qui remplira ce rôle. On l’applique, comme d’habitude, et même sur le cuir chevelu, mais on rince immédiatement. Les cheveux bouclés apprécient particulièrement cette méthode, qui leur donne du peps et les hydrate. Les cheveux gras éviteront, en revanche, car ils risquent d’être alourdis.

Et vous, quelles sont vos solutions préférées ?

3 commentaires:

  1. Je fais du sport (art martial) deux fois par semaine. Au début c'était shampoing à chaque fois mais d'une part c'est très contraignant (qui a envie de se laver les cheveux à 23h en rentrant de 2H de sport? lol) et d'autre part ça m'assèchait drôlement les cheveux à force.
    Je n'en fais plus qu'un, et mes cheveux n'ont pas pour autant un aspect gras/sale. Au pire je rince juste à l'eau ou eau + vinaigre.

    RépondreSupprimer
  2. Je fais du cardio trainning deux /semaine pendant mes séances, je les attache en queue de cheval, et ne les lave pas systématiquement ! Ou alors j'en profite pour faire un bain d'huile avant le shampooing du matin vu qu'on pratique le cardio en fin de journée!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...