26.4.11

Une nuit de soin au macérat huileux de monoï.


Le macérât se solidifie à température ambiante. Il suffit de passer le flacon sous l'eau chaude, quelques instants. Liquide, transparent, le monoï a une fragrance enivrante. Doux, il est agréable à étaler sur les cheveux. J'en verse une petite quantité dans la paume de la main, puis masse doucement les longueurs, et enfin la racine. Imprégné, la chevelure devient luisante sans coller. Je la tresse, sans serrer, pour favoriser l'action du produit. La nuit a été agréablement parfumée !

Quelques informations ? 

Cette huile est obtenue à partir de la macération de fleurs de Thaïti dans l'huile raffinée de coprah, l'albumen (le tissus de réserve nutritives) séchée de la noix de coco.
Elle est connue pour ses propriétés hydratante et revigorantes, tant pour la peau que les cheveux, au même titre que le beurre de karité ou l'huile de jojoba. Ils redeviennent souples, soyeux, volumineux. Elle prévient également l'apparition de pellicules.
Vous pouvez l'appliquer quotidiennement sur vos pointes afin de réguler leur sècheresse.
C'est également un excellent filtre protecteur contre l'eau chlorée des piscines, ou salées, si vous allez à la mer. Attention, ne vous exposez pas au soleil avec, car comme toutes les huiles, cela vous brûlerait.

Les résultats ?
Le matin, une partie du macérât est absorbé.


Le matin, la majorité de l'huile a été absorbée. Il ne reste qu'un léger film gras, comme sur la photographie. La tresse s'est dénouée mais les cheveux ne sont guère emmêlés. Un ou deux petits shampoings sont largement suffisant pour tout enlever.

Il est vrai que mes cheveux sont beaucoup plus volumineux. Une sensation de légèreté, comme si leur masse se déployait. Ils ont d'ailleurs retrouvé quelques ondulations. Contrairement aux autres huiles, le monoï n'alourdit pas, ne graisse pas. La douceur est présente. Ils sont plus faciles à démêler. Et il reste une très légère odeur sucrée, agréable.

On parle de soin d'exception. A la longue, les résultats sont sans doute satisfaisant. Néanmoins, employé seul, ce macérât ne sera pas assez nourrissant pour des cheveux très secs, dévitalisés. L'avantage est que l'on peut l'appliquer fréquemment, puisqu'il ne gêne pas la production de sébum. Je pense imprégner quotidiennement mes pointes, tant pour le plaisir du parfum, que pour les soigner sans les surcharger. 

Mes cheveux au soleil et à l'ombre, après séchage à l'air libre. 


NB : Seconde application, sur cheveux lavés, en soin permanent pour protéger, puis deux jours après, baignade à l'océan et shampoing : des cheveux d'une douceur et d'une brillance remarquables. Je suis conquise ! 

9 commentaires:

  1. Ils sont beaux tes cheveux !!! :) ça se voit que tu en prends soin. ça fait combien de temps que tu as coupé tes pointes ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! :) Si je relâche mes soins ne serait-ce qu'une semaine, ils s'abîment vite, malheureusement. Est-ce que cela te fait pareil ?
    J'ai coupé les pointes il y a deux semaines environ (1cm). Il faut que je rattrape les longueurs cassées...

    RépondreSupprimer
  3. Les miens peuvent quand même tenir une bonne semaine sans bain d'huile mais pas sans le beurre de karité sur cheveux en train de sécher, ça c'est archi sur ! ^^ Sinon ils ne s'abîment pas trop vite et je croise les doigts pour que ça reste le cas. Je coupe mes cheveux tous les 6 mois, c'est une bonne habitude car ils ont bien le temps de pousse et je fais tout pour qu'ils s'abîment le moins possible. C'est vrai qu'une petite partie est cassée mais tu rattrapera vite ça en coupant un centimètre chaque mois. C'est une étape à passer, courage à toi ! Dans tous les cas tu as un beau parcours et de très beaux cheveux :)

    RépondreSupprimer
  4. Ah je ne connaissais pas cette astuce (le beurre de karité). Elle a l'air efficace ! :) Je suppose qu'ainsi, il ne laisse pas de film gras et poisseux, mais juste une fine couche protectrice ? Vu qu'il est très nourrissant, j'imagine les bienfaits.
    Tes cheveux sont superbes aussi ! Et tu as un grand avantage : les pointes ont beaucoup de consistance, ce qui te donne une belle pousse régulière.
    L'espèce de partie cassée, chez moi, n'est pas visible sur toutes les photos, c'est bizarre. Mais elle pousse quand même (elle m'arrivait à la nuque, quand j'ai commencé les soins). ;). Comme tu dis, je vais couper tous les mois jusqu'en septembre, quitte à stagner, pour avoir une belle masse sur la longueur.

    Bon courage à toi aussi ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Le beurre de karité me permet justement de tenir 6 mois sans coupe car elle prévient les fourches et adoucit les pointes car elle nourrit très bien. J'en met toujours après avoir lavé mes cheveux après que ceux-ci aient été essorés, ça facilite aussi très bien le démêlage.

    Merci Ava ! C'est vrai que j'ai cette grande chance au niveau des pointes, c'est leur plus grand atout, en revanche ils sont très gras et je dois les laver tous les 2 jours (mais on finit par s'y habituer).

    Justement cette partie cassée je ne l'ai vue que sur ces photos autrement je ne m'en serais jamais doutée à te dire.. Ce qu'il faut, c'est que tu coupes les fourches une à une puis tous les mois trimmer un petit centimètre pour qu'ils s'en remettent petit à petit.

    Tu as une très belle longueur, ce serait dommage de devoir sacrifier 5 centimètres d'un coup voire plus. Je te souhaite de vite venir à bout de ces pointes ! :)

    Merci !!

    RépondreSupprimer
  6. D'accord. Je te remercie encore pour l'astuce ! Je vais sans doute suivre ton exemple. Les résultats me font envie. :)

    Est-ce que le henné ne t'aide pas à les rendre moins gras ? D'un autre côté, ils sont ainsi moins cassants, et donc moins fourchus, car c'est l'absence de sébum qui leur donne un aspect "paille".

    Je vais en effet "remonter" petit à petit, parce que j'attendais d'avoir justement une longueur qui me permette de faire cela, de stagner sans être déçue, et d'éradiquer définitivement le problème. :)

    Merci encore à toi !
    Cela m'a fait plaisir d'échanger quelques mots.

    RépondreSupprimer
  7. De rien pour cette astuce, je ne parle jamais assez des bienfaits du beurre de karité, je vais lui en faire un article :D

    Le henné ne change rien du tout à mon graissage de cheveux, malheureusement.. Le sébum se concentre surtout au niveau des racines et j'ai plutôt les longueurs et pointes sèches si je n'y met rien. Donc c'est assez mixte.

    Quand j'arriverais à ta longueur actuelle je serais vraiment heureuse et je pense que je m'arrêterai à ce stade, c'est le point de satisfaction totale ! lol

    De rien, ça m'a fait plaisir de discuter avec toi ;)

    RépondreSupprimer
  8. héhé monoi monoi aussi !!!
    hihi !!

    moi aussi j'ai prévu de faire un article sur le beurre de karité mais je n'ai pas le temps (si seulement les journées pouvaient être + longues ...)

    bises a très vite !

    RépondreSupprimer
  9. salut!! je suis dingue de tes cheveux. ça fait des années que j'essaye de les laisser pousser mais ils s'abiment très très rapidement. pourtant je ne les attache pas et essaie d'en prendre soin. mais les fourches reviennent très rapidement. un conseil?
    merci
    lucile

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...