17.4.11

Des astuces pour un shampoing sain et agréable

Mis à part quelques techniques basiques, les gestes sont personnels et différents. Mal réalisé, ou manque de patience, et le shampoing devient vite une contrainte, une corvée. Enfant, je détestais me laver les cheveux, par exemple, car l’eau coulait partout et le séchage à l’appareil durant une heure vu la longueur et la masse. Ce moment n’apportait aucune détente. Avec le temps, les perspectives évoluent et l’âge nous apporte l’envie de prendre soin de notre être, de lier plaisir et beauté. De choisir les accessoire, les périodes, la manière. Ainsi, si vos occupations vous le permettent, laver vos cheveux devient une sensation agréable, l’occasion de vous retrouver, de vous chouchouter et de vous réjouir de votre crinière, car chaque soin que vous lui accordez favorise sa croissance et sa santé.

Voici quelques astuces pour faire de votre shampoing un moment privilégié. Je vous propose ainsi de me suivre étape par étapes.


La Veille

J’avais appliqué de l’huile d’argan sur toute ma chevelure, et je m’étais endormie ainsi, sans tresse ni attache, afin qu’elle respire tranquillement. Au matin, une bonne partie a été absorbée. Mes cheveux ne sont pas emmêlés.
Évitez le peigne le démêlage, afin de réduire la casse. Si vous avez appliqué un bain d'huile ou un masque et que vous n'avez pas natté votre chevelure, passez délicatement vos doigts pour les lisser et défaire éventuellement quelques nœuds. Ne vous acharnez pas à les démêler, à moins d’avoir une nature capillaire particulièrement rebelle ou sujette aux paquets. Le shampoing et l’après-shampoing ont pour rôle de vous faciliter la tâche. En évitant le peigne juste avant, vous limiterez la casse.

Le lavage


Utilisez une eau tiède, et évitez l’eau chaude : elle n’est pas adéquate pour la fibre capillaire et à  tendance à graisser les cheveux. Ceux-ci supportent mal les brusques changements de température.

Certaines personnes préfèrent laver leurs cheveux sous la douche, et les sentir ainsi épouser la forme de leur dos. Faîtes néanmoins attention, si cela est votre cas, aux gels lavants et autres savons trop agressifs. Pour ma part, je penche la tête en avant au dessus de la baignoire. Et vous, quelle est votre technique ? 

Lorsque l’on a un masque à rincer contenant de l’huile, deux shampoings s’avèrent souvent nécessaires. Néanmoins, pour limiter les quantités, voici quelques astuces. L’huile était hydrophobe (l’eau, loin de l’emporter, l’ancre d’avantage), je rince tout d’abord superficiellement mes cheveux, puis je dilue une noisette de shampoing dans l’eau avant de l’appliquer sur les racines et de masser doucement.  En rinçant, le reste de savon coule sur les longueurs : cela reste suffisant afin de les laver sans les agresser.

Si vous n’aviez pas de masques à base d’huile végétale, passez directement à cette étape : Mouillez abondamment votre chevelure, puis versez une noisette de shampoing au creux de votre main. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’eau afin de la diluer et lui permettre de mousser plus facilement. Massez doucement votre cuir chevelu en effectuant des mouvements rotatifs avec le bout de vos doigts. N’hésitez pas à rajouter un peu d’eau pour mieux répartir le produit. Laissez poser le shampoing une à deux minutes : les ingrédients actifs agiront un minimum.


Rincez longuement vos cheveux et sans les tordre, ni les frotter, pressez les entre les paumes de vos mains afin de les essorer.

Le soin démêlant

Mon après-shampoing préféré.


Il est temps d’appliquer l’après-shampoing. Vous pouvez également choisir un masque tout prêt, à laisser poser un quart d’heure, et rincer simplement. Cependant, si vous utilisez une recette personnelle à laisser poser toute la nuit, et que vous vous shampooinez ensuite, vous pouvez sauter cette étape : l’après-shampoing est largement suffisant. Depuis que j’applique mes propres ingrédients, je me passe sans difficulté de ces masques : mes cheveux n’en réclament plus, étant suffisamment nourris auparavant.

L’après-shampoing adoucit les cheveux, les rend brillants et facilite le démêlage. Répartissez en une noisette sur vos longueurs (jusqu’aux oreilles maximum), en insistant particulièrement sur les pointes.

Si vos cheveux sont secs ou abîmés, laissez le poser entre un quart d’heure et une demi-heure. Personnellement, je relève mes cheveux avec une pince, mais vous pouvez également les envelopper dans une serviette chaude pour accélérer l’action du produit.

Le rinçage final


Deux choix de rinçages s’offrent à vous. Si vous désirez éliminer toute trace de baume laisser couler longuement l’eau (environ quarante secondes). Mais il demeure aussi possible de rincer les cheveux moins longtemps, d’enlever seulement l’excédant, et de laisser une fine couche protectrice. Elle agira tel un soin permanent.


Terminez par un rinçage au vinaigre (de cidre) afin de contrer les effets de l'eau trop calcaire. Dans une bouteille d'eau, ajoutez environ 3 culières à soupe de vinaigre et mélangez bien. L'odeur disparaît dés le séchage.

Observez la quantité de cheveux perdus. Si elle est trop nombreuse (plus de l'équivalent d'une mèche), il faut songer à utiliser des soins qui préviennent la chute. 

Séchage et coiffure


Essorez doucement vos cheveux avec vos mains, sans les tordre, et enroulez les dans une serviette éponge. Plus vous les laisserez ainsi, plus l’eau sera absorbée, ce qui réduit le temps de séchage.

N'utilisez pas la brosse ou le peigne pour démêler : mouillés, les cheveux sont plus fragiles et se cassent facilement. Il vaut mieux passer doucement la main et séparer les mèches avec les doigts. Normalement, avec les sons appliqués, vous ne devriez pas avoir de nœuds.

Si vous le pouvez, laissez les sécher à l'air libre. En été, une longue chevelure sèche superficiellement en moins d’une heure. Il n’est pas désagréable de sortir ainsi. Sinon, éloignez le sèche-cheveux au maximum (minimum 50 cm) et  utilisez le mode « air froid ».

Enfin, vous pouvez appliquer un peu d'huile végétale dite « sèche » sur les pointes (huile de camélia, de fruits de la passion, de noix du Brésil, coco…). 

3 commentaires:

  1. Vous êtes sûre que cet AS ne contient pas trop de produits chimique? Et que les soins qu'il peut apporter aux cheveux ne sont pas factices?

    RépondreSupprimer
  2. Il ne contient ni silicones, ni paraben. Les produits sont essentiellement naturels, non testés sur animaux. Vous pouvez trouver un descriptif de la composition à ce lien : http://www.beaute-test.com/apres-shampooing_soin_reparateur_lait_rose_-_hair_lavera.php#

    Certes, cela reste un AS su commerce, mais ne sachant guère les fabriquer moi-même, et en ayant testé plusieurs, celui-ci m'apporte les meilleurs résultats. L'AS n'est qu'un bonus et je joue pas seul de rôle réparateur. Il adoucit légèrement, fait biller éventuellement et aide au démêlage, mais je crois que ce sont surtout les soins qui précèdent et l'état de la chevelure qui donnent des résultats. Avec celui-ci, néanmoins, je n'ai jamais de nœuds et mes cheveux sont moins secs.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...